Evénements

SCANDALE : LE MINISTÈRE DE LA CULTURE, AIR FRANCE ET CANAL PLUS CAUTIONNENT-ILS LE BLACKFACE ?

Nouvelle affaire de Blackface. Organisé par Aurélia Mangin, le festival international du film fantastique à la Réunion propose une affiche recourant au blackface : deux femmes blanches nues, grimées de noir, avec une étrange perruque et tenant un œuf dans le creux de la main.

Après la polémique sur Griezmann et sur le carnaval de Dunkerque, l’organisatrice ne peut guère plaider l’ignorance. Le CRAN est intervenu, et a discuté avec elle. Aurélia Mangin a expliqué qu’elle était métisse, comme si le fait « d’être née d’une mère noire et d’un père blanc » était une sorte de « joker » donnant le droit de faire tout et n’importe quoi. C’est l’argument qu’avait utilisé aussi le directeur de la compagnie Blackface Corporation, qui avait dû finalement changer le nom de sa compagnie et retirer l’affiche qu’il utilisait.

L’organisatrice a aussi affirmé que « l’affiche n’est ni raciste, ni blessante, juste mal interprétée ». En d’autres termes, il y a juste un public de noirs imbéciles qui ne comprennent rien à l’art. Le CRAN a rappelé à Mme Mangin que le Défenseur des droits en France et le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies ont reconnu le caractère raciste du blackface. Mais sans doute Aurélie Mangin est-elle plus compétente en ce domaine que toutes ces personnes réunies, puisqu’elle est métisse. Malgré tout, la pression du CRAN a fini par porter ses fruits. Après quelques résistances, Aurélia Mangin a fini par concéder : « il n’y aura plus de blackface ».

Le CRAN se félicite de cette nouvelle victoire face à l’organisatrice du festival « Même pas peur », qui a eu peur des conséquences de son acte raciste, en effet. Mais le CRAN entend demander des explications aux nombreux sponsors de ce festival, parmi lesquels figurent le ministère de la culture, Air France et Canal Plus. « Blackface, le CRAN dit STOP. Nous demandons à ces sponsors de présenter des excuses, de s’engager à ne plus soutenir aucune manifestation culturelle impliquant du blackface, et de nous aider dans notre combat contre le blackface », a déclaré Ghyslain Vedeux, administrateur du CRAN.

« C’est la quinzième affaire de blackface en un an à peine. Nous en avons assez, et nous demandons au gouvernement de faire voter une loi condamnant clairement le blackface. Cela ne peut plus durer », a conclu Louis-Georges Tin, président du CRAN.

 

Sous la pression, le Festival international du film fantastique de La Réunion retire son affiche avec blackface

Previous post

La route T.S.F ou l'éloge de la femme martiniquaise

Next post

Réunion plénière du Haut Conseil de la Commande Publique en Martinique

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. janvier 3, 2018 at 11:55 — Répondre

    Zut alors, moi qui pensais avant de lire cette article, que les métisses n’existaient pas, mais que plutôt au final, que c’était la caractéristique de l’humanité entière :
    J’espère que je n’ai pas tout faut 🙁

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *