Divers

SARKOZY, Bonnet d’âne. Nous aussi en Outre-mer ?

Les notes de l’élève Nicolas Sarkozy, sont à peine meilleures que celles d’un mauvais élève antillais ou réunionnais : La revanche personnelle d’un cancre*

Alfred Marie-Jeanne et Ary Chalus créeront-ils à l’instar de Xavier Niel une école pour nos génies de l’informatique ? Mais que nous réserve le classement PISA ( acronyme pour «  Program for International Student Assessment » , programme international pour le suivi des acquis des élèves) ?

Après avoir redoublé sa 6ème au cours Saint Louis de Monceau, les notes obtenues au bac du candidat Nicolas Sarközi, ( orthographe hongroise ) sous le n° 18917 en 1973, sont franchement mauvaises.

7/20 à l’épreuve écrite de français, et 12 à l’oral ( ce qui explique son français approximatif ? )

Philo : 9/20 ; Maths : 8/20 ; Anglais : 10/20 : Economie : 11/20

Il a donc été recalé avec 142 points sur 300, ce qui l’obligea au repêchage ( Il n’y avait pas d’option jogging ).

Bulletin-de-notes

Le professeur Alain Garrigou professeur de sciences Politiques à l’ université Paris X, indique que s’agissant de Nicolas SARKOZY, le site de l’Elysée porte toujours cette indication lapidaire : Institut d’Etudes Politiques de Paris ( 1979-1981 ). Pourtant, Nicolas Sarkozy a quitté Sciences Po sans le moindre diplôme et n’a jamais réussi l’ENA.

En ce qui concerne son DEA, alors que la présidence de l’université de Paris X Nanterre confirmait l’obtention du DEA par l’ex-président de la République, l’enquête d’Alain Garrigou a révélé que si N. Sarkozy avait passé la première partie de l’épreuve, il avait été « ajourné », -car absent de l’épreuve terminale, et n’ayant pas rendu son mémoire-

« Le PV de la deuxième session est le seul qui manque sur quarante années d’existence du DEA », a assuré perfidement M. Garrigou.

Le Monde du 06/03/2009 prenait le relais en publiant un communiqué de l’université qui indiquait que notre ancien président avait en fait obtenu son diplôme l’année suivante, en conservant le bénéfice de ses notes de l’année précédente ! ( A noter que dans ce cas il faut obtenir une dérogation, ce qui selon le professeur Garrigou est exceptionnel, et que Nicolas SAKOZY a récolté un 6 à l’examen écrit, heureusement contrebalancé par un 16 pour son mémoire ).

Au sujet de sa profession d’avocat, s’il a obtenu son certificat d’aptitude, c’est avec un 20/40 ( 7/20 à la première épreuve et 13/20 à la seconde ). OUF ! C’était encore tout juste !

nicolas-sarkozy-jeune

Les propos de Nicolas SARKOZY sur l’université et la recherche trahissent une implication personnelle et confirment un solide ressentiment à l’égard de l’institution scolaire, selon Alain Garrigou ( Revue Fondation Copernic du 26/02/2009) .

Ce qui est curieux, ce sont les critiques virulentes de N. Sarkozy, à l’égard d’un système, dont il est l’un des héritiers privilégiés, au sens du sociologue Bourdieu..

Car Sarkozy est un tribun hors pair, virtuose du langage. «  C’est un langage de publicitaire, fait pour frapper » déplorait Fanny CHAPEL, du collectif Sauvez les lettres.

«  Il est capable de jouer sur plusieurs registres de langue qui lui permettent de s’adresser à ses pairs comme au peuple. Il sait jouer du piano sur tous les arpèges. Quand il ne marque pas de négation, il établit une connivence. Fadela Amara me disait : Sarkozy parle comme une caillera ( racaille ). C’est faux ! Il emprunte à l’autre le registre qu’il croit être le sien » analysait le linguiste Alain Bentolila.

Il faudrait donc rompre avec les pratiques universitaires élitistes pour réussir, et pour communiquer.

@NajatValaudbelkacem

Najat Vallaud Belkacem en compagnie de Xavier Niel

C’était également le message du PDG de Free lors du lancement le 26 mars 2013 d’une nouvelle école pour les métiers du numérique. Pourtant Xavier NIEL ne ménage pas ses critiques à l’égard des politiques et décideurs de tous bords.

L’enseignement supérieur public est un lieu «  où l’on retrouve des gens qui ont été à la maternelle ensemble, à l’école ensemble, au lycée ensemble et dont les parents vont en vacances dans les mêmes endroits… et à la même manif du dimanche à 14 h », a expliqué Kwame Yamgnanne, ancien responsable d’Epitech.

Cette école devrait viser principalement les jeunes en échec scolaire – les 200 000 exclus du « système »- qui ne se sont pas adaptés à sa rigidité, pour en faire chaque année «  1 000 génies » ( sic ) de l’informatique qui permettront , d’après Xavier Niel, de créer 10 000 emplois en France.

Après une première phase de sélection, les candidats avec ou sans diplômes, seront «  plongés dans une piscine » l’été. Il faut comprendre par là, qu’ils passeront une deuxième sélection pendant laquelle ils « coderont » 15 heures par jour.

L’école sera ouverte 7 jours sur 7 et 24h sur 24.

On peut se demander qui rentre dans ces écoles. Ceux qui ont le plus de capacités ou ceux qui seront bien formés à accepter de telles charges de travail sans broncher.

Mais où sont nos génies de l’informatique dans les régions d’outre-mer ? Or, nous savons que le développement des réseaux, de l’intelligence artificielle, du numérique sont des enjeux phares des prochaines décennies.

Les universités d’outre-mer trustent les places de fond de classement. L’université de Polynésie Française est tout de même la mieux placée de toutes, en 45ème position. L’université des Antilles et de Guyane occupe la 67 ème place. Celle de la Réunion est 74 e sur les 77 universités comptabilisées. L’université de Nouvelle-Calédonie clôture le classement en se positionnant bonne dernière, à la 77 ème place.

Et que dire quand on sait que ces comparatifs sont établis sur le territoire national ?

Car la France recule au classement PISA. En 2013, elle se situait au 25ème rang, derrière des pays moins développés qu’elle, comme le Vietnam situé au 17ème rang, mais également des ex pays soviétiques comme l’Estonie et la Pologne, classés 11ème et 13ème.

De plus, le niveau des petits français en mathématiques a nettement baissé, de même que leurs résultats en sciences.

Le constat est sans appel : la France est l’un des pays les plus inégalitaires qui soient.

Et pourtant, il y a des espoirs, mais là où on ne les attend pas forcément. Il s’agit des enfants scolarisés dans les écoles privées musulmanes !

La réussite des enfants musulmans est très importante. A titre d’exemple, le lycée privé musulman Averroès à Lille. Il se trouve en première position dans le classement régional des meilleurs résultats scolaires. Les chiffres sont impressionnants : 100 % des élèves obtiennent leur baccalauréat.

Cette excellence scolaire se retrouve aussi en Grande-Bretagne. Les écoles musulmanes ont été classées comme les établissements ayant obtenu les meilleurs résultats scolaires. C’est le cas de l’école Tauheedul, qui a été nommée meilleure école par le Ministère de l’Education Nationale. Leurs résultats sont d’autant plus étonnants que beaucoup de ces élèves proviennent de familles modestes.

tau ecole

* titre de l’article d’Alain GARRIGOU, professeur de l’ université Paris X

Previous post

UN DÎNER DES SAGES QUI EN APPELLE D'AUTRES

Next post

Top 10 des Guadeloupéens de L1

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *