Divers

SARCELLES : LA PLACE de JEAN-PIERRE PASSE-COUTRIN

Ce lundi 28 novembre 2016, a eu lieu l’inauguration de la place Jean-Pierre PASSE-COUTRIN à SARCELLES sous l’égide de M. le député-Maire François PUPPONI, en présence du sous-préfet, de Jean-Marc  MORMECK , des époux ROMANA et bien d’autres personnalités.

« Il a semé de belles et de bonnes graines Jean-Pierre… ». Personne fidèle, bienveillante, humaine, décédé le 18 mars dernier Jean-Pierre Passé-Coutrin n’a pas cessé de laisser derrière lui un souvenir vivace  au vu de ses engagements politiques, culturels et sportifs.

Conseiller municipal délégué de Sarcelles, ayant en charge le développement du sport et de l’outre-mer, il dirigeait par ailleurs le CROMVO et œuvrait  par là-même  tout ce qui touchait à la promotion et à la valorisation de la culture ultra-marine. Agissant dans la dignité, il revendiquait et défendait humblement son identité car il était fier avant tout d’être antillais. D’ailleurs, la place témoigne le symbole de son plaidoyer pour la reconnaissance et le bien-fondé de notre identité. Rempli d’une énergie sans pareil pour défendre nos valeurs, cet homme du peuple était sérieux, ouvert au dialogue et a donné à la communauté l’image respectueuse qu’elle mérite.

La place est donc le symbole de « l’insertion de l’antillais », l’espoir de la communauté domienne. Jean-Pierre Passé-Coutrin voulait juste qu’on le prenne pour ce qu’il était, tel qu’il était : descendant d’esclave. Il prônait pour un éveil à la culture de son histoire, l’histoire de son peuple. Très bien expliqué par M. le Maire F. Pupponi.

A l’occasion de cet hommage, une fresque a été réalisée par l’artiste  Jeff AEROSOL sur laquelle on aperçoit Aimé Césaire en avant-plan et Jean-Pierre Passé-Coutrin dans la foule qui sans doute se sont rejoints pour débattre, on l’imagine, de la négritude, de l’esclavage, du métissage et bien d’autres sujets qui nous concernent ici bas…

Devant une foule sarcelloise composée d’enfants des écoles élémentaires, de la famille de Jean-Pierre, de ses enfants, de  sa compagne, on pouvait remarquer des personnalités comme Eric de Lucy, des hommes politiques qui se sont déplacés pour s’unir devant la mémoire de celui qui a tant donné sur cette place pour convaincre, gagner et réussir tous les combats dans sa vie d’engagé. Serge ROMANA l’exprime dans un mélange de tristesse et de fierté, parlant notamment de l’honnêteté de cette âme qui inspirait la confiance.

Une cérémonie clôturée par la marseillaise entonnée par les enfants qui ont entraîné toute la foule pour honorer l’inauguration de la place Jean-Pierre Passé-Coutrin.

Epi an bel boutché flè ! Pa mem palé tanbou…

Joseth SYMPHOR

jos-une
Previous post

Quand MALRAUX rencontre CÉSAIRE 

protocole-epierrage
Next post

Protocole "Epierrage" à la Réunion

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *