Culture

Sarah Maldoror : La voix des persécutés et des rebelles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le président de Région salue la mémoire de la cinéaste Sarah Maldoror décédée le 13 avril. Les voix des persécutés et des rebelles ne sont plus parmi nous. Sarah Maldoror, pionnière du cinéma panafricain était née en 1929, fille d’un père guadeloupéen et d’une mère du sud-ouest de la France (Gers)

Son œuvre cinématographique radieuse est le reflet d’une courageuse combattante, curieuse de tout, généreuse, irrévérencieuse, inquiète pour les autres, menant la poésie au-delà de toutes les frontières.

Sarah Maldoror a consacré l’acuité de son regard au service de la lutte contre les intolérances et les stigmatisations de toutes sortes soulignant l’importance fondamentale de la solidarité entre les opprimés.

Previous post

Solidarité inter-régionale pour l’achat de masques

Next post

Rihanna : un respirateur pour son père malade à la Barbade

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *