Société

S.Fugazzotto : « Nous sommes tous des singes »

Aurélie B, Zoé N et Lucas R… Les employés du Slip Français font actuellement le buzz pour leur blackface. Mais que penser du choix de la Federation Italienne de football de l’œuvre de l’artiste Simone Fugazzotto pour sa campagne anti-raciste ?

 

« Je travaille avec des figures de singes depuis 2013. C’est mon seul sujet d’étude, que j’utilise comme métaphore pour les êtres humains. Le message pour moi est clair. Si nous ne pouvons empêcher des fans stupides d’être racistes, alors j’essaierai d’inverser ce concept en partant du principe que tout le monde est un singe. Humain ou singe – l’important est que nous soyons les mêmes ». 

« Donc j’ai décidé de faire de chacun un singe. Un singe caucasien, un singe asiatique, un singe africain. J’avais initialement demandé que le tableau soit accompagné de l’inscription « Nous sommes tous des singes ».

Le lancement de la campagne en dėcembre, a été suivi de réactions indignées. D’abord de clubs du championnat italien jugeant le tableau « inapproprié ». L’association Fare, luttant contre les discriminations a publiė un communiqué le qualifiant de « mauvaise blague ».

« En tant qu’artiste, je ne suis obligé à rien, mais je me joins bien sûr aux excuses de la Ligue et ceux que j’ai offensés ».

Previous post

Qui sera la Voix des outre-mer 2020 ?

Next post

Foot : Pour la St Pierroise, ce sera Epinal

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. Guy GIRARD
    janvier 6, 2020 at 14:59 — Répondre

    FUGAZZOTTO OFFENSE QUI EN PRÉTENDANT QUE L’HOMME EST UN SINGE ? LES IMBÉCILES !

    Avec « 3 singes » de couleurs différentes l’œuvre produite par l’artiste Simone Fugazzotto surprend et choque par son côté « Benetton ». Il avait au moins le mérite de poser en termes clairs et simples, accessibles à tous, le problème du racisme qui pollue depuis fort longtemps les tribunes des stades de foot et jusqu’à notre société.
    Son œuvre pouvait elle résoudre à elle seule la problématique raciste dans un milieu du foot où la passion aveugle l’emporte souvent sur l’intelligence, sur la beauté du jeu collectif et de l’exploit sportif ? Pas totalement, car comment effacer d’un claquement de doigts les siècles de culture raciste inculquée par notre société. Mais, en affirmant publiquement dans son œuvre que l’Homme, donc la race humaine tout entière, descend du singe ou en est un, Simone Fugazzotto confrontait-il à son histoire singulière, chacun de nous et aussi tous ces racistes invétérés, tous ces braillards qui éructent dans les stades.
    Pour rire un peu de nous-mêmes, rappelons-nous cette blague de Yves Coppens, paléo-anthropologue bien connu qui confiait que sa grand-mère lui aurait dit : « mon petit-fils je sais que tu es un grand savant, mais que toi tu descendes du singe peut-être, mais moi, certainement pas ! »

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *