Société

Réunion : Prévention de la délinquance et de la radicalisation

La venue du préfet N’Gahane secrétaire général du Comité interministériel de prévention de la délinquance (CIPD) s’inscrit dans un objectif de meilleure information  et coordination des différents acteurs prenant part à la prévention de la radicalisation et de la délinquance.

La Réunion se situe au 67e rang des départements français en terme de faits de délinquance constatés, ce qui le classe dans la catégorie des départements relativement sûrs.

La déclinaison départementale de la stratégie nationale de prévention de la délinquance s’articule désormais autour de conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) coordonnés par le conseil départemental de prévention de la délinquance (CDPD).

Le CDPD a notamment pour objectifs de lutter contre les dangers liés à la consommation abusive d’alcool, contre les violences faites aux femmes et intrafamiliales, réduire l’insécurité routière, renforcer la sécurisation des établissements scolaires, lutter contre les dérives sectaires.

La Réunion n’est pas épargnée par le phénomène de radicalisation, comme l’a illustrée l’arrestation, le 2 juin dernier de cinq personnes soupçonnées d’association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes terroristes.

La plateforme nationale de signalisation permet à toute personne de signaler un individu radicalisé. Les services de l’État à La Réunion effectuent un suivi de ces signalements, en coordination avec l’autorité judiciaire locale ainsi que les services de renseignement.

Le volet préventif de la lutte contre la radicalisation a été mis en place au sein d’une cellule départementale de prévention et de partenariat entre les services de l’État, le conseil départemental, et les communes concernées afin d’échanger l’information et de coordonner l’action préventive des acteurs sur le terrain. Deux associations ont répondu à un appel à projet visant à l’accompagnement de jeunes signalés comme pouvant se radicaliser ainsi qu’à celui des personnes ayant signalé un cas de radicalisation à la plateforme d’appel.

@préfecture réunion

@préfecture réunion

 

Previous post

BIEN DANS SON ASSIETTE A NUTRICREOLE

Next post

Le bâtonnier des avocats répond à Daniel Marie Sainte

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *