Société

Réunion : Aucun dispositif n’existe pour l’accompagnement d’un malade durant son hospitalisation dans l’hexagone

Un Courrier des lecteurs de Freedom

La Réunion est située à près de 10 000 km de la France hexagonale et cet éloignement pose un
certain nombre de problèmes pour les réunionnais.

Le combat d’Aurélien Centon de l’association « petit cœur » ne peut laisser indifférent. Ce jeune se bat pour que les réunionnais qui se déplacent en métropole pour des raisons médicales puissent bénéficier des mêmes conditions de traitements que n’importe quel français habitant en métropole.

Tout le monde peut comprendre que lorsqu’une personne est hospitalisée, les visites de la famille font partie intégrante du processus de rétablissement du patient. Lorsque quelqu’un est hospitalisé en métropole, sa famille peut lui rendre visite facilement, par le train, en voiture ou autrement puisque l’on peut aller d’un point à l’autre du territoire en 1 journée. A La Réunion, nous n’avons pas cette possibilité du fait de notre situation géographique.

Nous subissons une double peine : il n’y a pas de structures permettant de soigner certains types de pathologie sur l’île, ce qui contraint certains malades à se rendre en métropole. De plus, si les billets d’avion des malades sont plus ou moins pris en charge par les collectivités, il reste la question de l’accompagnement familiale à traiter. A ce jour, aucun dispositif n’existe pour combler ces inégalités et les familles, déjà touchées par la douleur de la maladie doivent se battre pour simplement accompagner leur malade durant l’hospitalisation. Cette inégalité doit être comblée et l’Etat à travers la Région Réunion a les moyens de prendre en charge ce type de besoin. En effet, la continuité territoriale est une aide de l’Etat censée combler l’éloignement des territoires ultra-marins en terme de mobilité sur l’ensemble du territoire.

A ce jour, cette aide est essentiellement destinée à renflouer les compagnies aériennes afin de « subventionner » une partie du prix des billets d’avion. L’idée n’est pas d’entrer dans une polémique qui consisterait à dire que le fait de verser cette continuité territoriale aux compagnies aériennes ne fait qu’encourager l’inflation des prix des billets d’avion.

Cependant, cette continuité territoriale doit être en partie utilisée pour les mobilités sanitaires et l’accompagnement des familles de malades qui doivent se déplacer en métropole pour raisons médicales. Les élus de la majorité régionale ainsi que ceux de l’opposition doivent se positionner rapidement sur cette injustice et sur une meilleure utilisation de la continuité territoriale. Il nous faut également une unité parlementaire sur la question de la prise en charge des familles de malades vers la métropole. Ne laissons pas ce jeune se battre seul contre un système discriminant pour tous les réunionnais.

Vincent RIVIERE

Previous post

Les parlementaires des Antilles-Guyane lancent un appel à la FFF

Next post

Roland van Hauwermeiren directeur d'OXFAM en Haiti "a abusé de la situation et de ma personne"

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *