Société

REUNION : ARRIVEE DES ROCHES MALGACHES

Une barge chargée de 9 000 tonnes de galets, en provenance de Toamasina, a été débarquée au port de la Pointe des Galets à la Réunion. 45 000 tonnes de galets ont déjà été exportés, depuis le début de l’opération.

Environ 150 000 tonnes de galets sont encore attendues d’ici la fin de la saison cyclonique. D’après les explications d’un responsable au sein de la société COLAS Madagascar, chargé des opérations, environ une quinzaine de livraisons sont encore à venir.

Les pierres seront destinées à renforcer la digue de protection du chantier de la nouvelle route du littoral de l’île de la Réunion.
Le projet d’exportation de granit en provenance de Madagascar avait fait l’objet de vives polémiques à la Réunion en 2015. Les activistes de la protection de l’environnement avaient craint que les roches malgaches contiennent des espèces dangereuses pour la faune et la flore de la Réunion. La préfecture réunionnaise avait un moment suspendu les importations. Celles-ci n’ont été autorisées qu’une fois des garanties sur le traitement des roches obtenues. Ainsi, des mesures de protection visant une réduction maximale du risque d’introduction d’espèces exotiques envahissantes, possibles menaces pour la santé humaine, l’agriculture et la biodiversité de La  Réunion ont été prises.

Des contrôles et analyses en continu et à chaque opération de débarquement de barges de matériaux permettront également de s’assurer avec rigueur et de préciser l’exacte exécution des précautions sollicitées ainsi que de tracer des actions et vérifications effectuées.


Par ailleurs, la société Colas, qui était chargée de l’exploitation, avait reçu des autorités malgaches toutes les autorisations pour l’exploitation et l’exportation de centaines de milliers de tonnes de granit. Le ministère des Mines avait, à un moment, hésité à autoriser l’exportation de grandes quantités de roches. Finalement, pour « des raisons diplomatiques », selon les propos du ministère lui-même, la transaction a été approuvée. Les autorités malgaches misent également sur les ristournes et les taxes que peut générer le projet.

 

T.S pour L’Express

Previous post

Clarissa à jamais...

Next post

GUADELOUPE : LE JEU SELF ILES

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *