Culture

Rencontre citoyenne avec Gerty Dambury

A l’invitation de Myriam Cottias Présidente du Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage le public était convié à une « Rencontre Citoyenne » le lundi 30 mars 2015 au Ministère des Outre-mer, autour de Gerty DAMBURY, guadeloupéenne dramaturge, metteuse en scène, romancière auteur d’un essai : Le rêve de William Alexander Brown

Durant 40 minutes, Gerty Dambury nous a guidé à travers les Etats Unis des années 1800. L’ordonnance de 1787 établit deux zones : les états esclavagistes du sud et le territoire du Nord-Ouest abolitionniste. En 1808, la traite négrière est officiellement abolie mais elle se poursuivra encore clandestinement pendant plusieurs années. Mais même pour les noirs libres à cette époque, liberté ne rime pas avec égalité. C’est dans ce contexte à New York en 1821 à l’African Grove Theater que le public médusé assiste à une représentation d’un roi Lear jamais vu jusque là :le roi est noir. La pièce est montée par le premier producteur de théâtre noir William Alexander Brown. Dans ce théâtre de 300 places seront joués Richard III et Othello.

Natif de l’île de Saint Vincent marin de profession, il a pu assister à des représentations théâtrales. Il achète une maison à New York où il y crée un cabaret/salon de thé. Les New-Yorkais blancs y apprécient les rafraichissements, la musique proposée, et les lectures dramatiques. C’est un succès. Il s’associe ensuite avec James Hewlett et fonde son théâtre en embauchant des acteurs noirs et blancs. Son public est mixte.

William Alexandre Brown n’est pas que metteur en scène, il écrira une pièce The Drama of King Shotaway sur une révolte d’esclaves à Saint Vincent.

Ce théâtre afro-américain ne vivra que quelques années, plusieurs plaintes pour trouble à l’ordre public et des difficultés financières entrainant sa fermeture. Qu’importe ! Le rêve de William était devenu réalité.13 2

Previous post

NUIT DES STARS

Next post

Du bûcher des vanités

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *