Musique

Rencontre avec le trio Delgrès, de la Guadeloupe à la Louisiane

C’est la rencontre avec une guitare qui a tout déclenché! Ce vieux Dobro couvert de palmiers a permis a des choses enfouies depuis des années de sortir au grand jour, peu à peu, comme on sort d’une caverne après y avoir longuement séjourné. Un sentiment, un étirement du temps, proche du chant des ancêtres maliens a pris corps en glissant un bottleneck sur ces cordes fatiguées.

Les voix des vieux héros oublies de la Guadeloupe, petits ou grands sont revenu murmurer à l’âme de Pascal Danae. Parmi elles, celle de Louis Delgrès, officier métis qui combattit jusqu’à la mort le rétablissement de l’esclavage par Napoléon en 1802 en Guadeloupe.
Et une lettre au papier jauni… La lettre d’affranchissement de Louise Danae, 27 ans et de ses trois enfants rendus libres en 1841. Ou encore le souvenir de ce grand frère aventurier partit trop tôt… Pascal ferme les yeux et peu a peu les chansons naissent… Une nouvelle vie commence, un cœur bat !

Ce cœur a le son de la batterie de Baptiste Brondy, batteur rencontré au sein du groupe Rivière Noire ( victoire de la musique 2015 ) que Pascal a cofondé. Baptiste c’est le pouls de ce blues organique. Pascal et lui respirent au même rythme. Tout n’est qu’ instinct, animal…

Manque pourtant un souffle a ce duo. Depuis longtemps Pascal rêvait de cette basse de rue, infante de la Nouvelle-Orléans qui défile entre canal et salon. Un son brut et chaud, cabossé et cuivré qui fait marcher même les paumes, au pas de l’espoir ! C’est un ancien prof de fac de Danae, slide guitariste également, qui lui présente le Sousaphone (gros tuba) de Raphaël Gouthière. Raphael est un fou unique capable entre autre de marier Moussorgski à la mazurka au sein d’une fanfare mandingue…!

Le résultat est un power trio d’un genre nouveau. Trempé de blues, sur le versant le plus africain de la culture caraïbe, ouvert sur l’urbain et le monde. Loin de toute nostalgie répétitive, un son actuel, entre Tinariwen et les Black Keys enraciné dans la tendresse infinie des héros oublies. Le chainon manquant ? Delgrès.

Laurence Aloir pour RFI

Next Tour Date :

21 / 10 / 2016 / ES / St Jacques de Compostelle / WOMEX

04 / 11 / 2016 / FR / La Garde / Theatre du Rocher

05 / 11 / 2016 / FR / Marseille / Jazz sur la Ville

15 / 11 / 2016 / FR / Mantes la Jolie / Festival Blues sur Seine

18 / 11 / 2016 / FR / Cléon / La Traverse

20 / 11 / 2016 / FR / Coutances  / Théâtre Municipal

21 / 11 / 2016 / FR / Courbevoie  / Les Lundis à Courbevoie

03 / 12 / 2016 / FR / Rivesaltes / Palais des Fêtes / Jazzèbre

11 / 12 / 2016 / FR / Beaumont en Veron / Festival Le Temps des Crises

16 / 12 / 2016 / FR / Auch / Le Cri Art

12 / 01 / 2017 / FR / Charenton le Pont / Théâtre des 2 Rives

24 / 01 / 2017 / FR / Nantes / La Bouche d’Air

Previous post

LETTRE OUVERTE AUX RECTEURS, CHANCELIERS DE L’UNIVERSITE DES ANTILLES

Next post

La Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française membres du Forum des Îles du Pacifique

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *