EvénementsSociété

France Ô K.O, et après, le chaos ?

Alors lui, l’Outremer, il s’en tape comme de sa première pantoufle de vair !
 A peine a-t-il minaudé devant des sénateurs ébahis qu’il avait appris qu’il y avait des outremers en regardant la météo de France 2. Pourtant passer devant une commission sénatoriale c’est quelque chose de sérieux !

Tenez la commission qui planche sur la suppression de France Ô a convoqué les directeurs régionaux des outremers, ceux qui gouvernent les Premières, pour savoir ce qu’ils pensaient de tout cela.
Les neufs directeurs et directrices se sont fait alpaguer en douce par la Dame Ernotte, Tullius Detritus le directeur de la Transformation, et son Grand Serviteur Kanak et chaque directeur a reçu des éléments de langage, en grand secret, pour que tous tiennent un discours politique commun devant les sénateurs…
Oh Pourvu que les sénateurs ne l’apprennent pas !
Mais dans le cas de la suppression de France Ô, il faut avouer que la Reine, autocrate, a mis la charrue avant les bœufs, car il faut bien une loi pour supprimer une chaîne qui appartient à l’Etat et donc, il faudra que les sénateurs et les députés soient sur la même longueur d’onde.

Mais il ne faudrait pas prendre les parlementaires pour des idiots : la Dame Ernotte n’a rien mis en place pour remplacer la disparition de France Ô : aucune journée sur les chaînes nationales, aucune émission spécifique, aucune vitrine des outremers n’a été réfléchie

Il se murmure que les barons de la Reine envisageraient peut-être d’augmenter la présence de l’info des outremers sur la Chaîne Bidon et Hollandaise, France Info… Le problème c’est qu’elle a encore moins de téléspectateurs au fait de sa puissance que France Ô.
Bon, si des voix défendent France Ô, elles ne viennent pas des outremers, les CESE des stations n’ont affiché aucun communiqué de solidarité.
Forcément pour créer la chaîne qui a engendré France Ô et qui se nommait RFO-Sat, on a pillé les budgets de production locale des stations des outremers. Budgets qui n’ont jamais été rétablis.

Les parlements locaux des collectivités locales de tous les coins des outremers ne se sont pas émus véritablement officiellement. Forcément France Ô était d’une nullité consternante. Les rares émissions intéressantes étaient presqu’entièrement créées et fabriquées par des sociétés privées extérieures.

Il reste une rédaction molle qui travaille dans son coin en envoyant des reportages aux stations. Mais comme ils sont faits par des gens qui ignorent tout des outremers, ils sont rarement diffusés… Il n’y a pas les mots-clefs, les idées-miroirs, une mise en perspective, qui font qu’un reportage va être crédible.
C’est vrai que cela fait mal à entendre mais c’est bien la réalité sans fard.

Alors, France Ô, en fait, reste un sujet de débat.

Ce qui est clair, c’est qu’elle a été conduite dans le mur par des dirigeants des programmes et de l’Info complètement incompétents…
Tout cela tiendra-t-il face aux parlementaires ?
Quand les sénateurs interpelleront les directeurs régionaux et que ceux-ci restitueront le discours appris par cœur dans leur luxueuse chambre d’hôtel…
Cela fera un beau spectacle enregistré par les cameras du Sénat !
Pour les récompenser de leur docilité, un séminaire est organisé pour faire bombance et rigoler entre seigneurs loin des manants. Le dernier séminaire est vieux de quelques semaines à peine…
A nous le Pacifique aux frais de France Télévisions et mort à ces cons de salariés de la rue Danton ! Elle est belle la vie, de ceux qui démolissent consciencieusement France Télévisions.

 

Previous post

Didier Laguerre reçu à Sarcelles

Next post

Fraudes et escroqueries organisées par l’Etat contre l’UGTG

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *