Evénements

Alex et Richard : du Zouk réel en illimité

Ils seront à Paris le 6 octobre pour redonner au Zouk ses lettres de noblesse. Le duo Alex Catherine et Richard Birmane a prévu de revisiter tous ses classiques pour le plus grand bonheur de la gent féminine avant de laisser aux DJ le soin de clôturer cette fête. Du Zouk à tribord, zouk à bâbord au Dock Eiffel !

20 ans ça se fête

97Land : D’oú vient ce nom Real limit ?

C’est une longue histoire. Je (Alex) me faisais remarquer, Richard lui venait du groupe Fuzion, on avait l’habitude de se côtoyer. En 1998 on a décidé de s’associer. Christian Nara et Pascal Lanclume auraient pu se joindre à nous, ils ont préféré poursuivre en solo.

Nous avions à l’époque l’objectif de participer à l’Eurovision, (eh oui), En marchant dans les rues de Paris, nous avons choisi ce nom. En fait, on voulait prouver qu’on ne se fixait pas de limites. Notre premier titre « Femmes » a été un succès et nous a lancés.

97Land : On a envie de dire « Real limit, la, toujou la »

Eh oui ! Nous les antillais avons un problème avec notre culture. On ne croit pas que le Zouk soit une musique internationale, on n’a pas confiance en nous… Regardez l’exemple de Saint Eloi qui a donné sa vie pour ce son. On vient de fêter la décennie de sa mort. On l’a tous imité, on le respecte, pourtant personne ne passera un de ses tubes dans une soirée.

Nous on a trouvé notre voie, il nous sert de guide. Cela fait 26 ans que nous faisons du Zouk et que du zouk et du live. Nous en sommes de fervents défenseurs, notre public le sait et cela ne nous réussit pas trop mal. Depuis, on a aussi travaillé chacun de notre côté mais à 2 on peut proposer beaucoup plus de choses.

97L : Le plus c’est cette exposition sur le zouk ?

Oui des 17 h, sur sa création, son évolution. Un hommage aux talents disparus. Ils le méritent.

97L : Un quart de siècle plus tard, qu’en est-il ?

Une génération est passée. Nous sommes prêts à transmettre notre savoir mais il faudrait que les jeunes aussi fassent la démarche. Pour le Zouk, c’est dans nos racines qu’il faut puiser l’inspiration. « Si ou pa enmé gwoka ka ou ka fè an Zouk ». Ensuite, le Zouk est indissociable du créole. C’est notre culture, c’est ainsi et personne ne pourra changer cela.

Dans les organisations antillaises, au lieu de ne passer que du dancehall, pourquoi ne pas intégrer du gwoka, la mazurka, la biguine ?

97L : Un nom dans la nouvelle génération ?

Patrice Hulman. La voix, sa posture, son attitude de guerrier. On peut dire qu’il a la black attitude.

Bon vent à Festi Zouk !

Previous post

Resultats élections Réunion

Next post

Vous êtes en train de dégoûter une nouvelle génération d'élus

h J

h J

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *