Société

Réagir face à la répression dominicaine

Une conférence de presse de Fanm ayisyen nan Miami s’est tenue ce mercredi 1 er juillet. Une délégation s’est ensuite rendue devant le consulat de la République Dominicaine à Miami. Objectif visé : une résolution exigeant que le gouvernement dominicain prenne des mesures pour protéger les droits des dominicains d’origine haïtienne et travailleurs haïtiens.

marleine

Des centaines d’organisations ont signé une lettre ouverte au président de la République Dominicaine Danilo Medina. Marleine Bastien la Directrice de Fanm Ayisyen nan Miami déclarait :  » Il est inacceptable que cette grave crise humanitaire se déroule à moins d’un millier de kilomètres des USA et que le Président Obama, le département d’Etat, et l’ONU gardent le silence, à l’exception de quelques-uns. C’est l’une des plus grandes atrocités de notre temps… »

Lettre ouverte 

Président Danilo Medina,

… Les signataires du présent document exhortent la République dominicaine à arrêter son plan d’expulsion de milliers de personnes d’origine haïtienne et le rétablissement de la citoyenneté de ces Dominicains d’origine haïtienne affectés par la décision du Tribunal constitutionnel de la République dominicaine…

En outre, ces lois violent non seulement les conventions internationales, elles créent également un environnement xénophobe et raciste nuisible à tous les Haïtiens à peau noire en République dominicaine. Les signataires appellent le Gouvernement dominicain à prendre des mesures positives pour réprimer la vague de xénophobie, la haine et la violence contre les personnes d’origine haïtienne. Les actes de violence contre ces personnes ont été largement rapportés et la communauté internationale préoccupée pour leur sécurité. Le gouvernement dominicain doit suspendre toute déportation de masse en l’absence de transparence concernant les protocoles et à la lumière de la désorganisation et des problèmes évidents inhérents au processus d’enregistrement en vertu de la loi de naturalisation 169-14.

Les signataires sont pareillement troublés par l’absence de réponse du gouvernement haïtien à défendre les intérêts des Dominicains d’origine haïtienne et les ressortissants haïtiens touchés par cette décision.

… Nous appelons les gouvernements de la République Dominicaine et d’Haïti, les institutions multilatérales, la diaspora haïtienne, ainsi que les associations des droits de l’homme et la communauté internationale à prendre des mesures contre ce nettoyage ethnique parrainé par l’État. Plus précisément, nous réitérons nos recommandations au gouvernement dominicain à :

▪ Prendre toutes les mesures autorisées pour minimiser l’impact négatif de la décision de la Cour constitutionnelle n ° 168-13

▪ Créer les conditions pour que les Dominicains d’origine haïtienne retrouvent leur citoyenneté

▪ Arrêter tous les déportations massives vers Haïti

▪ Accorder aux immigrants haïtiens en République dominicaine le droit à une procédure régulière

Nous exhortons également le gouvernement haïtien à assurer le respect des droits de l’homme pour chaque Dominicain d’origine haïtienne et ses propres ressortissants vivant en République dominicaine.

Nous vous remercions pour votre prompte attention à cette question.

Previous post

Basket et handball : la 5eme édition du run-ball

Next post

Octroi de mer : Alfred marie-Jeanne interpelle la ministre des Outre-mer

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *