Société

Cocolo de Mortenol tente d’échapper à son destin

De son vrai nom Loïc Bunet, il a fait le buzz en chantant dans son quartier de Mortenol.  Sa soudaine notoriété et la sortie d’un titre a fait croire que cet homme de trente ans allait trouver sa voie, s’élever, sortir de son « bando ». Mais dans une société guadeloupéenne en déliquescence,  ses « frères pointois » lui ont rappelé vertement ses origines. Pas facile d’échapper à son destin de guadeloupéen de seconde zone en quête « d’égalité réelle ».

cocolo

« Il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il soit un souverain sacrificateur miséricordieux…, pour faire l’expiation des péchés du peuple » Hébreux 2:17. Car Cocolo, un des « faibles » de la Guadeloupe, le marginal « heureux » est l’opposé du révolté. Celui qui rêve de trouver une compagne et d’avoir un enfant ne remet pas en cause le système, les fonctionnaires 40 % qui se moquent de lui et les politiques. Il chante pour qui le lui demande et fait le bonheur de tous : de la personne âgée au petit caïd. Personne fragile, il subit la loi de la cité et tente de survivre. On devine qu’il a du user de ses pitreries pour s’en sortir. Et, à moins de croire en d’hypothétiques gains aux jeux de hasard, comme presque tous ses compatriotes, il sait que la route tracée pour lui est pavée par le mot : galère.

Après être monté une première fois sur scène, il pensait modifier son destin de Guadeloupéen de seconde zone : « Mon train est bien déterminé à atteindre la gare du succès grâce à mon manager et mon label ».

Cette pseudo succès-story guadeloupéenne n’avait pas manqué d’être dénoncée par certains et notamment l’artiste Joelle Ursull qui s’inquiétait de son avenir.

ursulle ONE

La réponse de Cocolo s’est faite via sa page facebook : « MERCI… surtout mes fans !! OUI j’en ai peut être est-ce cela qui dérange ?
Je n’aurais jamais pensé qu’un jour ma personne susciterait autant d’engouement.
Personne ne me voyait aller aussi loin et si demain tout s’arrête ce n’est pas grave mais laissez moi au moins vivre mon petit moment !!! De plus grands artistes que moi sont devenus anonymes après donc DON’T KILL MY VYBZ HARTERZ.

Ceux qui se souciaient de moi avant « le buzz » ? Je les connais vous non »…

Mais c’est une nouvelle video moins glamour qui l’a à nouveau mis sous les feux des projecteurs ce weekend. Il se fait agresser car il lui est reproché d’avoir chanté avec des jeunes de Baie-Mahault. Car dans le ghetto, on ne fraternise pas avec ceux des autres communes. Et ceux qui déclinent le mot « Gwada » à toutes les sauces, le jour de l’abolition de l’esclavage, n’imaginent pas que l’on tente de s’élever  au dessus de ces considérations. Molesté, humilié, il doit demander pardon pour cette prestation. Le happy-slapping fait le tour de la Guadeloupe, provoquant l’indignation générale. Et nouveau rebondissement : l’agresseur se fait filmer, s’excusant et « faisant la paix » avec un Cocolo plus que circonspect.

Que va-t-il se passer désormais ? Nul ne le sait. En attendant Loic Bunet pour l’état civil se montre très réaliste quand à ses chances de promotion : « Je sais que j’ai eu un parcours assez atypique avec des erreurs que je regrette sincèrement mais tout cela c’est du passé et moi COCOLO je veux aller de l’avant, je suis un artiste je viens d’un BUZZ j’en suis conscient, je ne sais pas si tout cela va durer mais laissez moi juste profiter de mon petit moment« … 

Previous post

Visite du Centre d'imagerie moléculaire de la Guadeloupe

Next post

22 Mé : L’Eglise aussi porte le flambeau de la Liberté

Joël DIN

Joël DIN

2 Comments

  1. Tania
    mai 29, 2017 at 07:46 — Répondre

    Big fos Cocolo

  2. Nicka
    mai 29, 2017 at 15:54 — Répondre

    Hmmm et ben un jeune essai de changer sa vie et voilà la société égoïste essai de mettre à terre. C’est incroyable Joëlle Ursule, elle a quelques choses à dire sur tout. Laisse ce petit vivre c’est sa chance sûrement qui lui a était donner par Dieu, je n’ai même jamais écouter ces morceaux si il en a plusieurs mais ça serai bien que la société le laisse percé et même si il ne dure pas je suis sûre que ça lui apportera quelque choses de positive dans sa vie. Il découvrira d’autres capacité et qu’il suffit de faire un pas en avant. Les autres jeunes devrai prendre conscience de ca. Tout le monde ne peut être artiste mais tout le.monde peut être quelque choses car tout le’phone est important, tout le monde ont leur utilité dans ce monde, il y a en a qui le perçoit vite et seul et d’autres qui ont besoin d’aide et d’encouragement et qui prend du temps. Merci, Dieu bénis la Guadeloupe. Dieu te bénis cocolo avec force, courage et détermination pour trouver ton utilité dans ton pay et pour le monde.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *