Divers

RACISME AUX USA : DU MIEUX ?

« Aux Etats-Unis, l’élection de Barack Obama n’a pas tout changé, mais il serait excessif de penser que rien n’a changé, et que la question raciale de 2014 est de même nature que ce qu’elle était dans les années 1960 » confiait François Durpaire dans une interview au Figaro. 

L’Amérique est l’un des pays au monde les plus divisés racialement et Chicago est vraisemblablement l’une des villes où la ségrégation est la plus forte. Pourtant, note « The Economist », les choses commencent à changer, et ce pour plusieurs raisons. Ainsi la présence d’Asiatiques ou de Noirs dans une rue peut simplement signifier que ces personnes font des courses et non qu’elles vivent dans ce quartier déterminé.

Les indices aux Etats-Unis permettant de jauger de la mixité raciale font ainsi état d’un progrès dans 45 des 52 plus grandes métropoles américaines ayant une importante population noire, écrit l’hebdomadaire. Reste que les Etats-Unis restent exceptionnels pour leur obsession pour les statistiques quant l’appartenance raciale. « Des pays comme la France, écrit « The Economist », considèrent avec un certain mépris la notion de race » et ne tiennent pas de statistiques dans ce domaine. En revanche, en Suède, aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni, les indices existants prouvent une plus grande mixité qui a plusieurs explications : la population blanche migre vers les banlieues comme à Chicago, mais aussi la cohabitation à Londres où Caribéens et anglais se découvrent et se mettent en couple.

Mais une ségrégation pourrait bien en cacher une autre : celle de l’argent. L’écart entre riches et pauvres est de plus en plus fort. Et il devient de plus en plus difficile de vivre dans le centre de villes comme Londres, New York ou Paris, conduisant les classes moyennes à s’exiler au loin.

Previous post

Les associations tirent les rois

Next post

L'ELYSEE : PAS TOUCHE A FRANCE Ô !

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *