Divers

Questions pour un lecteur malin de 97land au bac

Kristina, la femme aux plus grosses lèvres du monde, reine du bac de français aux Antilles !

Et bon anniversaire Harvey Weinstein !

Candidats hexagonaux ou de l’Outre-Mer, vous êtes dans l’obligation d’avoir 19/20, aux bacs de français et de philo, suite à la lecture de 97LAND.

Elle s’appelle Kristina REI. Son icône est Jessica Rabbit, l’héroïne du film d’animation. Elle a subi une centaine d’injections de silicone dans les lèvres. Depuis l’âge de 4 ans, elle était complexée par ses fines lèvres, et jalouse de sa sœur aux lèvres pulpeuses.

Les psychanalystes n’ont de cesse de nous le dire. Le parent magnifie (idéalise) sa relation factice avec son enfant dans le but de nier ses affects destructeurs et son mépris envers lui. Plus tard souvent à son insu, l’enfant devenu adulte n’aura de cesse de s’auto-détruire pour mettre en œuvre et à jour les vœux inconscients et meurtriers de son parent haineux.

Par exemple, affirme SEARLES, une femme traite ses seins, son ventre ou ses jambes comme une personne distincte dont elle est intensément jalouse. ( Idem pour un homme vis à-vis de ses testicules ou de son pénis).

Toute normalité est une censure qui se masque et ne veut pas dire son nom.

Jean Baudrillard dans La société de consommation indique que le corps s’est littéralement substitué à la religion. D’où les régimes, les pratiques sacrificielles, le mythe du plaisir qui l’enveloppe. Tout témoigne que notre corps est devenu objet de salut. ( fesses, lèvres et seins surdimensionnés). Comme Lolo Ferrari qui depuis qu’elle était toute petite, rêvait d’avoir de gros seins irréels.

 

Si on vous interroge sur Harvey Weinstein 

La violence symbolique est en jeu dans la construction de la masculinité sadique de l’ « Artiste », dont l’anti-miroir légitimant est la femme-auteur humiliée et sacrifiée sur l’autel de la création virile*. ( Hollywood peut être considéré comme un haut-lieu de culture cinématographique).

Le masculinisme est à l’oeuvre dans les discours et pratiques institutionnelles, et les représentations fictionnelles masculinisées sous-tendent le virilisme d’auteur. Le discours littéraire peut être assimilé à « l’idée- sperme ». ( Pas mal, la formule!)

Si vous êtes une jeune fille, et que l’examinateur est un mâle, regardez-le droit dans les yeux, et lancez : Peut-on imposer une culture sans parties génitales, et un programme anti-mâles ?

Désarçonné, l’examinateur peut essayer de reprendre le dessus.

L’affaire Weinstein ne serait-elle pas un remake du mythe fondateur du meurtre du chef de la horde ?

Vous n’attendiez que ça. Vous surabondez avec Rose McGOWAN, laquelle le 19 mars, a adressé un message au producteur. Bon anniversaire, Harvey Weinstein ! Je t’avais dit qu’on viendrait. Je t’ai dit, il y a 20 ans que si j’apprenais que tu as fait ça, à une autre fille ou femme, on viendrait pour toi. Que je viendrais pour toi ! P**** pour ton anniversaire de la part de nous toutes. Nous gagnons.

Elle termine avec un sourire à glacer le sang et un clin d’oeil traumatisant.

(Rose McGowan a été violée dans une chambre d’hôtel, par H. Weinstein, en 1997. Elle était âgée de 23 ans).

 

Sur le complexe d’Oedipe en littérature

Si vous voulez vous fâcher avec l’enseignant, bardé de prétentions à la culture, vous pouvez évoquer tout de suite le fait que si Oedipe est le héros du savoir – ( Il le montre en répondant correctement aux questions du Sphinx),- il se révèle aussi un être de non-savoir. C’est son aveuglement qui le conduit au parricide et à l’inceste. Pourquoi voudriez-vous finir comme Oedipe ?

De même, attention. Si l’examinateur est une femme, n’en rajoutez pas en dissertant sur la réalité du Sphinge ( féminin du Sphinx), qui serait moitié femme, moitié bête, mais évoquez plutôt Les Trophées de José- Maria de Hérédia, ( poète du courant littéraire Parnasse), et le poème Sphinx, dans lequel Oedipe au lieu d’être vainqueur devient avec délices la victime du monstre.

Êtes-vous un(e) lycén(ne) romantique ?

Enfin, si le professeur de français vous demande si vous êtes un héros romantique, vous commencerez par pester, si vous êtes une fille, sur les représentations de genres qui prédominaient largement au XVIII ème siécle, et XIX ème siècle. Si vous êtes un garçon, votre réponse devrait être à peu près la suivante, à condition de ne pas ce jour-là, avoir revêtu votre unique jean crasseux de l’année.

Le héros romantique se caractérise par une volonté d’agir seul, même de manière désespérée, mais aussi aussi par une intelligence vive qui dissèque la réalité, et abolit les illusions. Le héros romantique est ce jeune homme au costume sombre et élégant, appuyé à une pierre tombale, dans un cimetière, sous la lune, ou debout face à la nature, contemplant les éléments déchaînés.

Si vous restez coi, après ces deux phrases et que l’examinateur s’impatiente, vous pouvez citer Alfred de VIGNY :

« J’aime la majesté des souffrances humaines

Seul le silence est grand Tout le reste est faiblesse »

Et là, vous enfoncez le clou. « Désenchantement, torture de l’idéal qui se dérobe, culte amer de l’art comme refuge, poison spirituel du désir inassouvi. Le romantisme, qui vit le sacre de l’écrivain, l’invention de sa stature de prophète, voire de mage ( Hugo incarne chacun de ces aspects), a aussi sa face obscure. Avec une tragique élégance qui unit Chopin, Schumann et Musset, tous nés en 1810 ».

Avec ces derniers mots, vous pouvez devenir une star. Imaginez que vous soyez filmé !

Ce face à face – triomphal pour vous- peut être le début d’une idylle, malgré la différence d’âge, à l’image du Président de la République française et de Brigitte Trogneux. Ils se sont rencontrés lors de répétitions de théâtre, et l’amour de la littérature les a unis. Ne dites donc pas : « Les couples romantiques ne s’unissent que dans la mort ».

Littérature et économie

Si vous devez vous prononcer sur les liens entre la politique économique de la Région Guadeloupe et la littérature (on ne sait jamais), le poète à privilégier est sans conteste Arthur RIMBAUD, et non Guy Tirolien.

Voici quelques pistes.

Ary CHALUS parle d’économie verte, bleue, d’économie de la mer. Est-il un voyant inspiré , tout comme Rimbaud dans son poème Voyelles.

«  Voyelles, A Noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu,

Je dirai quelque jour vos naissances latentes ».

Nous savons qu’il fut rédigé dans les semaines qui suivirent La Lettre du Voyant, recopié par Verlaine, et reproduit dans ses poètes maudits.

Ce célèbre sonnet se prête à de nombreuses interprétations. Les perceptions chromatiques des cinq voyelles de l’alphabet français énumérées dans le désordre, sont associées à des images évoquant la même couleur.

Serait-ce non politiquement correct, de faire un commentaire de ce poème en soulignant que le portait dressé est assurément celui d’une femme ?

A : « corset velu », rappelle le pubis d’une femme « noir corset velu des mouches éclatantes

Qui bombinent autour des puanteurs cruelles »

E : blancheur du teint

I : lèvres rouges ( celles de Kristina REI ? ) « pourpres, sang craché, rire des lèvres belles

Dans la colère ou les ivresses pénitentes »

U : front

O : yeux bleus-violets

Appliquons ces correspondances à des projets qui finiront comme tous les autres aux Antilles par un gros plouf.

A : Antilles ou Arnaques ou Sargasses

E : écailleur de poissons ou estropiés

I : Iles ou Irrémédiablement irradiées

U : Université de la mer ou usine à cancers

O : or vert ou chlordécone

Affirmez : les civilisations ne meurent pas assassinées. Elles se suicident ( Arnold J. Toynbee)

Finissons par l’écrit du baccalauréat. Quand vous remettrez votre copie, ne faîtes pas comme ce candidat qui, pour répondre au sujet, « Qu’est-ce que l’audace ? », se contenta de ces mots lapidaires : « L’audace, C’est ça ! »

* c’est la thèse de Thérèse COUREAU dans La violence symbolique et la citoyenneté littéraire

Previous post

Alain Hannibal face aux sargasses du Gosier

Next post

MOTION « Cages de verre en Martinique »

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *