Divers

« Quelles mutations et perspectives pour les économies des territoires français de l’océan Indien ? »

Colloque placé sous le haut-patronage du Président du Sénat, Gérard LARCHER, organisé par la Délégation sénatoriale à l’outre-mer. Inscription obligatoire

8h15
Accueil du public
9h00
Ouverture

Gérard LARCHER, Président du Sénat
Michel MAGRAS, Président de la Délégation sénatoriale à l’outre-mer

9h15

Modérateur des tables rondes de la matinée : Jean-Pierre PHILIBERT, Président de la FEDOM

Table ronde n° 1

Les économies réunionnaise et mahoraise : des identités contrastées, aux fortes spécificités

Cette table ronde a pour objet de rappeler ce qui caractérise la situation de chacun des territoires, de présenter leur tissu entrepreneurial ainsi que quelques secteurs emblématiques de leur économie.

Séquence 1. La Réunion
  • Panorama général du tissu entrepreneurial, de la répartition et des dynamiques sectorielles.
  • Une structuration en filières avancée et la naissance d’une économie circulaire ; l’exemple de l’agro-alimentaire.
Séquence 2.  Mayotte
  • Panorama général du tissu entrepreneurial, de la répartition et des dynamiques sectorielles.
  • Une économie encore largement informelle mais qui commence à entrer dans les écrans radars des instituts statistiques.
  • Présentation de secteurs pourvoyeurs d’emplois locaux : le commerce de distribution, le BTP et l’agriculture.
11h15

Table ronde n° 2

Contraintes et spécificités de deux territoires au confluent de deux continents et d’un voisinage insulaire

Cette table ronde tend à inventorier, globalement et pour chacun des territoires, les moyens disponibles pour les entreprises et à évaluer la qualité de leur environnement alors que leur situation géographique, à la confluence de deux continents et d’un voisinage insulaire, peut fournir des opportunités à saisir.

Séquence 1. Le nécessaire soutien à l’investissement productif et l’indispensable accompagnement des entreprises
  • Les outils financiers et les problématiques de recrutement, de formation et d’accompagnement des entreprises (ingénierie juridique, stratégique, de gestion…).
  • La prise en compte des besoins spécifiques des petites et très petites entreprises.
Séquence 2. À la confluence de deux continents et d’un voisinage insulaire, des opportunités de développement à l’export
  • Panorama de l’orientation des flux d’échanges.
  • Une coopération régionale en marche et des réussites emblématiques de développement à l’export.
  • Le caractère névralgique de la liaison aérienne dans le contexte insulaire.
14h30

Table ronde n° 3

L’Europe : quel bilan pour les régions ultrapériphériques de l’océan Indien ?

Cette table ronde tend à évaluer les avantages et inconvénients de l’appartenance au territoire européen pour les RUP de l’océan Indien. Il s’agit également de définir concrètement les avancées nécessaires à une meilleure reconnaissance des spécificités ultramarines par les instances européennes en mettant en évidence l’impact sur les économies locales.

Modérateur des tables rondes de l’après-midi : Luc HALLADE, Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans l’océan Indien

Séquence 1. Le double écueil du corset normatif et d’une politique commerciale européenne défavorable aux RUP
  • L’inadéquation normative, source de renchérissement disproportionné et parfois ennemie du mieux-disant : un frein à la diversification agricole et à l’émergence du bio.
  • La nécessité de consacrer la pleine mesure de l’article 349 du TFUE.
  • Une politique commerciale européenne qui menace les productions des RUP : l’exemple de la filière canne à sucre.
Séquence 2. La politique européenne de financement et de compensation des surcoûts : un soutien déterminant mais jusqu’à quand ?
  • Les fonds européens : une manne à l’impact déterminant mais de plus en plus difficile à capter. L’exemple du financement de la pêche réunionnaise.
  • Les difficultés de Mayotte à bénéficier effectivement des financements européens.
  • Des soutiens financiers nationaux de plus en plus contingentés : la problématique du RGEC.
16h30

Table ronde n° 4

Innovation et solidarité, des clés pour l’avenir

Cette table ronde présente deux axes clé pour l’avenir des territoires : l’innovation et la solidarité. L’innovation pour définir de nouvelles orientations qualitatives et contourner l’écueil des différentiels de compétitivité ; la solidarité : au sein des territoires eux-mêmes pour limiter les risques de fracture sociale, et en direction des territoires voisins pour favoriser un co-développement indispensable aux équilibres régionaux.

Séquence 1. Privilégier la solidarité pour un développement économique équilibré, interne comme externe
  • L’économie sociale et solidaire pour asseoir un cadre de développement à Mayotte et pour réduire la fracture sociale à La Réunion.
  • La solidarité de voisinage en forme de coopération économique, un gage d’équilibre régional.
Séquence 2. Des îles pour la recherche et l’innovation
  • Une recherche subantarctique à la pointe des grands enjeux mondiaux et le développement d’une économie bleue engageant l’avenir.
  • L’innovation au service de secteurs stratégiques tels que l’énergie ou le numérique.
18h30 Clôture

Lieu du colloque

  • Palais du Luxembourg – Salle Clemenceau
  • Entrée : 15 rue de Vaugirard, Paris 6ème
  • RER Luxembourg – Métro Odéon ou Mabillon
  • Bus : lignes 84, 89, 58
Previous post

Le retour gagnant de Payet à l'OM

Next post

élection de Miss et mister Elegance

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *