Société

QUELLE IMPRUDENCE ! UNE AUTO ECOLE DEFIANT LA TEMPETE MATTHEW

Mercredi après-midi, alors que la Martinique est en vigilance rouge, une auto-école « écervelée », élève et moniteur à bord, n’arrêtait pas de faire des circuits dans les rues désertes de Rivière-Salée sous une pluie diluvienne…

Surtout Rivière-Salée, berceau de l’inondation !

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme… » Ou plutôt inconscience pour le profit ?

De la démesure dans des conditions aussi dangereuses tant pour la naïve élève que pour le « consciencieux » professeur ?

Quel donc enseignement peut-on donner à un jeune sur la  « conduite » à tenir quand il y a danger, non-respect et désobéissance des consignes venant du Préfet quand le bon exemple doit venir d’en haut…

Quand on pense que pendant la tempête les arbres se balancent, les branches dansent au rythme du vent si bien que les pauvres oiseaux ne savaient plus sur quelle branche se poser, cherchant en vain une branche moins tumultueuse.

Hélas ! La tempête ne traverse pas que les arbres ! Elle ramasse et détruit tout sur son passage : les poubelles volent, les voitures sautillent, les cocotiers deviennent chauves, les fils électriques se balancent violemment, les tôles grincent, les arbres à pain sont retournés, les autres arbres et arbustes vomissent leur feuilles qui jonchent à leur tour sur le sol, remplissent les caniveaux,  les feuilles de palmiers se retrouvent en travers des routes… Sans parler du bruit que fait le vent, sifflant, tourbillonnant, chantant l’hymne de la tempête tropicale, bouillonnant de toutes ses forces. On eut dit le bruit d’un moteur par moment. Oui, c’est bien le vent qui gronde, qui tourne comme un moteur de camion qui à chaque  bourrasque aggrave le sort de la nature avec des rafales de 120km/h. Un vent qui peut vous démolir, vous fracasser, vous démantibuler comme il le fait avec les parapluies…

Tellement ce phénomène naturel fait des dégâts au point de classer l’île en situation de catastrophes naturelles.

D’ailleurs les dégâts de la tempête Matthew sont nombreux :

–         Poteaux électriques tombés ;

–         Chute d’arbres dans le nord atlantique : Robert – Trinité – Sainte-Marie

–         Champs de bananes détruits ;

–         Familles privées d’eau ;

–         Glissement de terrains ;

–         Coupure de courant : 55 000 foyers privés d’électricité

–         Inondation dans le nord caraïbe : Bellefontaine – Carbet

Donc danger ! Prudence ! Vigilance !

Sous l’ordre du Préfet, les écoles étaient fermées ce mercredi ainsi que les crèches, les administrations qui ont fermé à midi et ce, jusqu’à jeudi. Toute la population mobilisée, obéissant aux consignes, attendait les directives pour vivre la visite inévitable de Matthew.

Et de voir cette auto-école passer, repasser sans vouloir voir les risques devant ses essuie-glaces…

Yo wouè ou !!!

J.S.

Previous post

Confondu avec un voleur de vélib, il se fait tabasser par la police

Next post

Pertes suite à Matthew : dispositions à prendre

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *