Culture

QUE KANOAS COMMENCE…

La 3ème édition du festival KANOAS a posé ses valises pour deux jours à Vitry sur Seine dans cette belle salle de la Gare au Théatre avant de migrer vers Paris ce samedi au studio Raspail.

Jean Michel Martial ouvrait les festivités en rendant un hommage à l’ensemble de l’arc antillais touché par les cyclones Irma et Maria.  Le premier texte, lu par deux jeunes saint-martinois, le fameux poème de Florette Morand « les grands vents » était suivi par « Tsunami » de Michel Cesaire.

Puis Suzy Ronel accompagnée par Serge Tamas nous faisait voyager du réel à l’imaginaire par ses contes avant de céder sa place aux pas de danse de Patricia Guanel.

Un festival unique en son genre, dont la particularité est de mélanger les arts, décryptant le monde d’aujourd’hui et de demain à travers le verbe. A voir et à soutenir absolument !

Previous post

Mgr Riocreux évêque de Guadeloupe : Irma, c’était il y a un mois. Dieu merci, la vie reprend.

Next post

IL FAUT AIMER LES RATS ET LES ENFANTS NOIRS

h J

h J

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *