Société

Quand le président de région Robert ment au sénateur Robert

COURRIER DES LECTEURS

 

Je découvre avec une certaine stupeur la demande de Jean-Paul Virapoullé dans la presse d’aujourd’hui concernant une demande d’amendement à la loi « Nouvelle organisation territoriale de la République » pour substituer au schéma d’aménagement régional un schéma régional d’aménagement (SAR), de développement durable et d’égalité des territoires.

Je suis surprise de cette demande du vice-président de la Région, à plus d’un titre.

D’abord parce qu’il n’est pas sans savoir que ce texte a été promulgué le 7 août 2015. Son examen est donc terminé et aucun parlementaire ni membre du gouvernement n’a le pouvoir de le modifier sans initier une nouvelle procédure parlementaire qui durerait plusieurs années. Le vice-président de la Région, ancien parlementaire, veut donc modifier par voie d’amendement un texte qui n’est plus amendable depuis plus de six mois maintenant.

C’est une opération grossière de communication. C’est surtout un manque de respect vis-à-vis de la population réunionnaise dont le vice-président sous-estime la capacité de réflexion.

Je m’étonne aussi de voir le président de Région-sénateur découvrir ce sujet. Conformément à l’article L.4433-3-1 du code général des collectivités territoriales, la collectivité régionale a été consultée avant même que les parlementaires n’aient pu prendre connaissance du texte de loi, y compris sur la disposition contre laquelle le vice-président de cette même collectivité proteste aujourd’hui. De deux choses l’une : ou  le président de Région Didier Robert n’a rien trouvé à redire à cette disposition et il serait étrange que le sénateur Didier Robert découvre aujourd’hui qu’il lui faille la modifier ou alors le président de Région Didier Robert était contre mais dans ce cas pourquoi le sénateur Didier Robert n’a-t-il pas déposé un amendement revenant sur cette disposition dans une Chambre où sa famille politique détenait (déjà) la majorité ? Cela lui aurait au moins permis de témoigner de quelque activité parlementaire tant on peine à trouver trace de propositions de loi ou d’amendements qu’il aurait porté au Sénat.

Enfin, contrairement à ce que l’on pourrait comprendre de l’article paru hier dans la presse locale, je rappelle que le dernier SAR à La Réunion date de 2011, année où la majorité régionale était déjà de droite. Peut-être effectivement est-il temps de le revoir. Mais s’il pose le  problème, le vice-président Virapoullé sait où chercher les responsables.

Ericka Bareigts

Previous post

Alexandra Louis Marie vice-championne du monde Junior

Next post

UN FILM QUI REECRIT L'HISTOIRE DU CLOWN CHOCOLAT

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *