Société

Quand des policiers du 93 cautionnent l’esclavage

Les condamnations pleuvent en cette période pour apologie de terrorisme mais la justice française saura-t-elle prendre en compte cette histoire ?

Le témoignage d’un jeune ultramarin ulcéré par les propos entendus dans la nuit de samedi 6 aout à dimanche 7 dans le 93.  Propos révisionnistes tenus par des policiers du 93 dans un cadre privé alcoolisés « sous pression » avec l’état d’urgence selon eux mais dont aucun n’a pensé les condamner.  

Quand le Lepénisation des esprits gagne la police dans son quotidien. Il ne s’agit pas d’un bavure cette fois ci mais d’un barbecue à Villepinte. Voici le témoignage d’un voisin :

« Quand tu passes par la maison de tes parents pour vérifier que tout va bien et que tu entends des propos racistes venant de la terrasse du voisin comment réagir? Le fils profite de l’absence de ses parents pour fêter son anniversaire jusqu’ici rien de mal. Mais lorsque tu entends que lui et ses invités tiennent des propos comme : « les noirs sont des singes », « ce sont des animaux c’est pour ça qu’ils baisent », « on n’a jamais vu de noir intelligent », « Pendant l’esclavage, il y avait 3 gaulois sur le bateau entouré de plein de noirs. Pourquoi ne sont-ils pas défendus ? C’est qu’ils sont cons », « Ils sont taillés comme des animaux, gros torse petite jambes! ». Et plein d’autres !!!

J’en tremble d’entendre ça! Je suis en train de bouillir en écrivant ses mots et j’ai les larmes aux yeux. Et tu apprends qu’ils sont fonctionnaires! C’est ça les valeurs de ces gars !!! Que dois je faire à part une connerie ?! »

Peut-on anticiper la réponse de la « justice » française ? Non lieu pour absence de témoignages fiables. Habitants de Saint-Denis à la peau noire, tremblez !!!

Previous post

CHINOIS, JAPONAIS, VOUS ETES COUSINS DES NOIRS

Next post

Ophélia : Ma mission est de faire connaître la Dominique

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *