Société

PROJET LUREL, L’UNITE DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE EN DANGER ?

C’est le titre choc d’une pétition contre le rapport de Lurel lancée par un ancien candidat EELV aux élections législatives à Mayotte en 2012 Kamaldine Attoumani directeur de Kweli Consulting, cabinet Conseils et Stratégies qui déclare « parler frontalement pour se faire entendre», au Journal De Mayotte.

Kamaldine-Attoumani

Le 15 mars, l’ancien ministre des Outre-mer Victorin Lurel rendait public son rapport sur l’égalité réelle des Outre-mer contenant 35 recommandations, déclinées en 75 propositions. Selon Kamaldine Attoumani « ce rapport, par la traitrise qu’il comporte envers la France nous concerne tous… Trahissant l’objectif d’égalité réelle annoncé, M. Victorin Lurel propose une série de mesures… creusant d’avantage les inégalités dans la république ».

Il cible les mesures proposées : l’extension de la TVA à l’ensemble des outre-mer, alors que le coût de la vie y est déjà 2 fois plus cher qu’ailleurs, la régionalisation du SMIC avec un risque de baisse des salaires du secteur privé, l’instauration d’une semaine obligatoire de conciliation avant toute saisine du conseil des prud’hommes, mesure rigidifiant d’avantage les conditions d’accès au juge au détriment des salariés.

« Je ne vois malheureusement aucune proposition qui va dans le sens d’un développement économique local. Où sont les outils pour l’agriculture, la pêche, la transformation des productions locales? Il n’y a rien de ce point de vue là ».

mayotte-reunion-076

Au sujet de le sur-rémunération des fonctionnaires, il s’interroge sur l’attractivité de Mayotte « on peut dire qu’elles entretiennent des bulles – immobilières, foncières…- mais baisser les salaires des fonctionnaires n’entrainera pas forcément la baisse des prix et posera de vrais problèmes d’attractivité. Comment faire venir une infirmière à Mayotte si on lui dit qu’elle aura les mêmes conditions qu’en métropole ?». André Thien-Ah-Koon le maire du Tampon à la Réunion pense de même : « C’est une connerie de demander la suppression progressive de la sur-rémunération. Ce sont des sornettes parce qu’on voudrait nous faire croire depuis des années que les fonctionnaires sont responsables du coup de la vie à La Réunion alors qu’on le sait bien que c’est un problème d’organisation économique, commerciale et un problème de monopoles. Les fonctionnaires ont droit à leur 35%. C’est un problème sur lequel on s’est battu. »

Mais par dessus tout ces mesures préparent les départements d’outre-mer à l’indépendance. «Je crains que derrière tout cela, on ne trouve des visées d’autonomie des DOM… Et on peut y voir une préparation pour un projet politique tout autre, un projet indépendantiste».

Déplorant le vide de propositions et de réactions des politiques régionaux « Le national décide pour nous, sans consultation. Les gens vont s’en mordre les doigts dans quelques mois » déclare-t-il,  cette pétition sera transmise à Ericka Bareigts pour lui « demander de rejeter toute proposition de loi issue des préconisations du rapport Lurel. Il espère obtenir au moins 500 signatures. Il en est à 230.

 

 

 

 

Previous post

Le racisme et la rentabilité expliquent l'indifférence face à la drépanocytose

Next post

ARY CHALUS : la Coopération Régionale, un des leviers du développement

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *