Divers

POLITIQUES ANTILLAIS, VOUS PUEZ !

Quand on voit l’état pitoyable des infrastructures, l’absence d’eau potable, comment a-t-on pu supporter cette situation au quotidien pendant tant d’années ? Les citoyens réclament la fin du système clanique.

Sous l’impulsion de collectifs dénonçant l’incompétence de la classe politique, en 2015, alors que les rues du pays croulaient littéralement sous des montagnes d’ordures, après la fermeture de la principale décharge, arrivée à saturation, un mouvement de protestation inédit avait paralysé le pays, d’où le nom donné à leur mouvement, «  VOUS PUEZ »…

La gestion des déchets ménagers est une poule aux œufs d’or. L’historique de ce dossier est nourri de corruption et de transactions illégales, voire criminelles. Tout changement de statu quo entre les partis impliqués signifie que le robinet àcash va s’assécher pour la classe politique. Le problème n’est toujours pas réglé, il est géré avec beaucoup d’incompétence et de corruption. Notamment via leur solution : ils persistent à vouloir adopter des incinérateurs de déchets. Les associations dénoncent leur nocivité en l’absence de tri préalable des déchets toxiques. Les habitants des quartiers situés à proximité des incinérateurs seraient les premières victimes de pollution.

Ces extraits de Reporterre, le quotidien de l’écologie, du 2 novembre 2019, concernant la révolte actuelle au Liban, pourraient s’appliquer sans en changer une virgule à la Guadeloupe.

La condamnation de Lucette Michaux-Chevry , pour distribution d’eau impropre à la consommation (le captage de Belle-Terre à Gourbeyre n’ayant fait l’objet d’aucune autorisation, étant illégal, avec tous les risques que cela implique en terme de contrôle défaillant pour la sécurité sanitaire), et pour dysfonctionnement de l’assainissement dans toute la zone avec des rejets polluant l’environnement,  est une première.
Se pose une question, car nous n’avons même pas évoqué les passations de marchés sans concurrence et tombant sous le coup de la loi pénale.

Comment se fait-il que Lucette Michaux-Chevry ait gardé son mandat d’élu adjointe aux finances de la Mairie de Basse- Terre ? Elle doit subir les affres de la justice pour d’autres délits présumés.

La Communauté des communes a-t-elle pris en charge les frais d’avocat de Lucette Michaux-Chevry  ? Car c’est ce qu’on croit avoir compris selon les informations distillées par différentes sources.

Il n’y a plus que des rêveurs pour penser que la classe politique guadeloupéenne a les mains propres. Elle est qualifiée avec véhémence de corrompue et d’inapte à gouverner le pays, sur fond de très grave crise économique et sociale.

Mais les problèmes doivent être réglés un par un.

Reconnaissons que ce n’est pas Madame Michaux-Chevry qui parsème actuellement toute la communauté des communes du Nord-Basse-Terre d’immondices, (un bras de fer est engagé entre le prestataire du ramassage d’ordures ménagères et le maire du Lamentin, président de cette communauté ),

Ce n’est pas Madame Michaux-Chevry qui déverse les ordures à l’entrée du Gosier donnant une image pitoyable de cette commune balnéaire, – une simple interrogation, pourquoi la machine à laver qui a été jetée dans la mangrove depuis près de trois ans n’a pas été ramassée ? -, je peux le certifier puisque je longe tous les soirs Grand-Baie entre 17h 49, et 18h 15 cela dépend des embouteillages,

Ce n’est pas Madame Michaux-Chevry qui laisse les rats vous attaquer aux Abymes, là où les poubelles géantes débordent, par exemple devant la poste du Raizet ou encore à Basse-Terre , quoique … Elle était encore il y a peu présidente de la Communauté des communes du sud-Basse-Terre, non ?

Previous post

OMAJ BA PIPO

Next post

Décès de Patrice Tirolien

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *