Sports

Polémiques aux jeux des îles 2015

Une désertion comorienne en pleine cérémonie, un triplé historique pour Mayotte et une image symbole, le poing levé qui fait penser à Mexico 1968. Les polémiques se multiplient pour ces jeux qui continuent tant bien que mal.

Les 9ème Jeux des îles de l’Océan Indien continuent de susciter des polémiques.  Après le  départ des Comores de la cérémonie d’ouverture, les jours suivants ont été marqués par l’obligation pour Mayotte de se mettre sous la bannière des jeux des îles. Le Président du CIJ a demandé à tous les responsables de sites lors des cérémonies de médailles de ne plus mettre les hymnes nationaux et les drapeaux des pays. Pour sauver cette édition, toutes les délégations ont décidé de jouer le jeu. Que s’est-il passé ensuite ? Lors du podium du 400m féminin la Réunionnaise Peggy Lopez a chanté la Marseillaise, reprise par le public Réunionnais dans les tribunes.  Pour leur premier triplé de leur histoire au javelot les athlètes mahorais ont montré leur contestation en montant sur le podium avec un gant noir. Les trois médaillés, l’or Ali Fahdedine  Madi, l’argent Ali Soultoini et le bronze Coubertin Combo  n’ ont pas digéré la décision du CIJ et ont bravé les autorités en brandissant ensuite le drapeau bleu blanc rouge.

La dernière affaire en date est le retrait de la sélection féminine de la Réunion de Volley Ball se retirant après  la décision du CIJ  de sanctionner et retirer de la liste la Réunionnaise Myriam Kloster alors qu’elle rentre parfaitement  dans la charte des jeux à savoir être natif du pays et  pour les non natifs avoir 5 années de licence ou 3 années de licence effective avant l’année des jeux. Myriam a joué à la Réunion durant 5 ans et ses parents vivent dans l’île. De surcroît elle a déjà participé au jeux des îles en 2011.

Enfin les malgaches n’ont guère apprécié la cérémonie d’haltérophilie féminine. Un drapeau soustrait sur le podium voire arraché par une officielle pour respecter les nouvelles consignes. Et l’on reparle d’impérialisme français : la marseillaise pour eux, les autres devant se taire. Le gouvernement français se prépare à de nombreuses réunions d’explications dans la zone des Mascareignes.

drapeau arraché

Le drapeau malgache arraché à la médaillée d’or en haltérophilie. Interdiction aux athlètes d’exprimer leur joie.

Previous post

PARIS ELISABETH PLAGE AUX COULEURS TROPICALES

Next post

Salon du livre de la Martinique: Annulation pour cause d'élection

Nacou

Nacou

3 Comments

  1. kamel
    août 6, 2015 at 14:17 — Répondre

    En politisant ces jeux Valls pensait en tirer un bénéfice : la diplomatie socialiste a volé en éclats.

  2. Djoueria
    août 6, 2015 at 20:11 — Répondre

    Les Comoriens savaient que mayotte allait défilé sous le drapeau tricolore. Ils n’ont pas su géré les visas à temps. Tant pis pour eux.

  3. richard chaslas
    août 7, 2015 at 08:35 — Répondre

    on gagne sur le terrain sportif pas sur les politiques pourris.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *