Société

Philippe Naillet reçu au ministère de l’Éducation nationale

Mercredi 7 novembre, Philippe Naillet a été reçu par le cabinet de la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche afin d’évoquer plusieurs dossiers pour La Réunion : d’une part la titularisation des professeurs, d’autre part la question des mutations et enfin le dispositif « Plus de maîtres que de classe ».

Sur la titularisation, il a rappelé qu’il conviendrait dans l’Académie de La Réunion de favoriser les postes de titulaire, plutôt que de contractuel. Il tient tout de même à souligner que depuis 2012, le nombre de contractuel diminue progressivement, conséquence positive de la politique menée par la gauche.

Sur la question des mutations, Philippe Naillet a rappelé que dans certaines situations, il est préférable d’avoir une approche qui prend en compte les situations personnelles, notamment dans la bonification des 1000 points liés aux Centres d’Intérêts Matériels et Moraux (CIMM).

Autre point abordé : le dispositif « Plus de maître que de classe ». Il est à noter que 92% des écoles en REP (Refondation de l’École Prioritaire) ont un maître supplémentaire, soit 1000 postes pour la rentrée 2016 sur l’ensemble du territoire. À La Réunion, lors de la dernière rentrée, ce sont 33 postes supplémentaires avec le dispositif « Plus de maître que de classe » et 61 depuis 2013. Ce dispositif devrait prochainement être étendu aux zones rurales, ce qui permettrait à La Réunion d’en bénéficier encore davantage. L’inspection générale de l’éducation nationale et le comité national de suivi continueront à l’évaluer.

Il convient d’encourager ces réformes et ce d’autant plus qu’il faut souligner que si La Réunion a eu 1100 élèves en moins inscrits pour la rentrée 2016, le montant des dotations pour l’éducation a lui augmenté.

Philippe Naillet espère que ces investissements pour l’avenir perdureront pour que de nouvelles classes continuent à s’ouvrir et que des postes soient encore créés, plutôt que supprimés.

crash-2
Previous post

Maracaibo, 10 ans déjà

dirty-water
Next post

Philippe Ramdini : Pour l'eau en Guadeloupe, on colmate, on "rustine"...

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *