Société

Pétition : priorité aux professeurs Réunionnais

En attendant la réforme du système sur le plan national, il y a urgence à la Réunion, compte tenu de la situation particulière de l’île. Au nom du droit à l’expérimentation (art. 37-1 de la Constitution), Nous (enseignants, étudiants, parents) demandons l’application immédiate des dispositions suivantes :

1) L’organisation d’un premier mouvement spécifique pour les stagiaires afin de privilégier leur maintien dans l’académie de La Réunion

2) L’affectation prioritaire des stagiaires natifs de La Réunion ou assimilés qui le souhaitent sur les postes disponibles de l’académie de La Réunion ;

(Critères assimilés :
a) avoir passé un des concours dans l’académie,
b) avoir au moins un parent natif du territoire de l’académie et des parents proches sur le territoire (grands-parents, oncles, tantes),
c) ou avoir résidé, au moins pendant dix ans dans le territoire du ressort de l’académie).

3) L’organisation d’un second mouvement pour les titulaires et néo-titulaires

4) La priorité absolue pour les titulaires et néo-titulaires natifs et assimilés qui le souhaitent sur les postes disponibles de l’académie de La Réunion

( Critères assimilés :
a) avoir au moins un parent natif du territoire de l’académie et des parents proches sur le territoire (grands-parents, oncles, tantes),
b) ou avoir résidé, au moins pendant dix ans dans le territoire du ressort de l’académie).

5) La transparence parfaite sur les chiffres avec possibilité de vérification par les titulaires et néo-titulaires; (nombre de postes vacants, nombre d’entrants dans l’académie, les besoins par établissement et par académie, le nombre d’heures supplémentaires par établissement)

6) La transparence parfaite sur le fonctionnement des organes décisionnels avec la présence obligatoire d’enseignants représentatifs et participant titulaires et néo-titulaires au mouvement lors des différentes CAPA ;

7) La création d’un contrat volontaire de 2 ans renouvelable dans les académies déficitaires et/ou difficiles avec des avantages réels ;

8) La stabilité et le rapprochement des familles concernées ;

9) La redéfinition des CIMM. (L’attribution des 1000 points doit être basée sur des critères clairs et vérifiables)

Pour un enseignement de qualité auprès d’un public avec des spécificités, dans un pays ancré dans sa profonde histoire tel que La Réunion.

Previous post

AKIYO LA , O LA'W KALE KON SA ?

Next post

Invitation journée de la femme BBU 12 mars

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *