Société

Pétition à l’attention de Mme le ministre de l’écologie

Je tiens à attirer encore une fois votre attention sur le problème des sargasses en Guadeloupe, Martinique, St Martin et Saint Barthélemy.

En effet, depuis quelques années, nous avons vu apparaître sur nos plages ces algues qui prolifèrent en mer et qui viennent du Brésil et envahissent toutes les Antilles.
Nous sommes encore des laissés pour compte et vous laissez mourir toute une économie. Nous vivons exclusivement du tourisme et ces algues toxiques polluent l’atmosphère ainsi que nos plages magnifiques.
C’est inadmissible que rien ne soit fait depuis tout ce temps !
Les touristes désertent nos îles et ne savons plus quoi faire.
Il faudrait d’énormes chalutiers pour tirer les sargasses en mer car c’est plus facile pour les enlever. Mais vous avez envoyé un seul bateau qui est ridiculement petit, une aiguille dans une meule de foin. Nous parlons actuellement de réfugiés que l’on aide et accueillons chez nous, et vous, vous laissez nos îles mourir. Nous allons nous aussi devenir des réfugiés car toute notre économie est basée sur le tourisme et sans ça tout est fini. Nous avons essuyé des grèves énormes durant ces dernières années, la majorité des hôtels ont fermé car les touristes ne sont plus venus de peur d’être pris en otage.
Maintenant que nous nous relevons, c’est les sargasses qui nous envahissent ! Je vous demande de débloquer des fonds afin de venir à notre secours pour sauver nos belles îles. 
J’espère que vous tiendrez compte de la demande qui reflète la pensée de toute une population désarmée face à ce fléau !

Dans l’attente de votre réponse,
Veuillez agréer madame la Ministre mes salutations distinguées,

Gaetane Santa

 

Previous post

LIGUE DE TENNIS DE TABLE MARTINIQUE

Next post

LE PITON DE LA FOURNAISE ACTIVE... LE TOURISME

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. Beaume
    septembre 23, 2015 at 08:33 — Répondre

    Les Antilles sont dans l’urgence . La santé , le tourisme . La métropole ne s’en préoccupe pas .

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *