Divers

Paysage d’apocalypse en Guadeloupe

Depuis 2011, des millions de tonnes de sargasses pénètrent en masse dans la mer des Caraïbes.

Les échouages sont catastrophiques : les algues s’entassent et pourrissent sur le littoral, elles larguent de l’hydrogène sulfuré (odeur d’œufs pourris) qui intoxique les habitants et corrode le métal dans les maisons. Leur quantité empêche la navigation dans les petits ports, les herbiers de plantes sous marines sont détruits, les tortues ne peuvent plus pondre sur les plages.

Il est demandé  à l’Etat de reconnaitre ce type de crise comme « catastrophe naturelle » afin de permettre l’indemnisation des socio-professionnels, d’equiper le territoire d’un système lourd et performant de collecte de sargasse, de lancer un programme de recherche scientifique visant à mieux comprendre le phénomène.

Photo : Alain Hannibal

Previous post

L'autre route du rhum : une histoire d'amitié malouino-guadeloupéenne 

Next post

Thomas Voeckler au sang "royal"

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *