Sports

Paul Mert : On a pu discuter avec Pogba

Lors de la réception des champions du monde, 1000 jeunes les attendaient dans les jardins de l’Elysee. Parmi eux, les U13 feminines du RC St Denis du président Paul Mert, deux étoiles dans les yeux.

97L : L’invitation à l’Elysée est une belle récompense.

P.M :  C’etait l’occasion de récompenser des clubs qui ont oeuvré toute l’année et ont réalisé de belles prestations. Forts de nos 3 clubs, nous avons été désignés le club du mois d’avril, nous montons en D2 féminine. Mais j’espère que cet enthousiasme apres cette victoire en Coupe du Monde persistera et que ce ne sera pas comme en 98. Le foot amateur doit en beneficier. Je suis dans le foot depuis longtemps et je peux vous dire qu’etre dirigeant, c’est un deuxième travail. Il faut des ballons, des terrains. Les clubs ont besoin de recruter des bénévoles avec des profils parfois très ciblés : il y a des nécessités de formation pour avoir des éducateurs diplômés.

97L : Quels joueurs avez-vous rencontré ?

P.M : Tout le monde voulait les toucher. On a pu discuter avec Pogba, les enfants ont fait des selfies avec Varane, Matuidi, Mandanda. Une de mes filles a reussi à avoir M’Bappé mais c’était le plus sollicité. L’important c’est qu’elles aient côtoyé le ghotta mondial.

97L : Place maintenant au mondial féminin en 2019.

Le foot féminin est en pleine progression. On s’attend à un afflux d’inscriptions à la rentrée et etre débordés. Peut être 250. Les filles sont passionnées, appliquées. Et là, on a beaucoup d’antillaises, on peut parler vraiment de black, blanc, beur. La Coupe du Monde en France mettra en lumière cette part du football.

97 L : Que pensez-vous du mondial des antillais Varane et Lemar ?

C’est bien que des antillais soient présents dans cette sélection. On avait l’impression qu’il y en avait moins que par le passé et on espère en voir d’autres dans le futur. De maniere générale, le foot ultramarin est en retrait. Cela se ressent dans la Coupe Interdom avec de moins en moins de nos sportifs. Les politiques au pays doivent absolument comprendre qu’il y a necessitė à investir pour le développement du sport là bas. Il y a des rencontres interligues, des détections pour ceux qui veulent traverser l’océan.

97L : Personnellement, quel joueur vous a marqué ?

Pour moi, c’est Umtiti. Il est dans la lignée des Tresor et Thuram. Varane a été énorme mais on connaissait son potentiel. Samuel s’est révelé au plus haut niveau. Ce n’est pas simplement au niveau footballistique, ce sont aussi ses capacités mentales. Car le foot, ce n’est pas que dans les pieds.

Previous post

Thuram : Il ne faut pas avoir la mémoire courte

Next post

Lemar en vacances en Guadeloupe

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *