DiversSociété

Patrick Luce : On est encore chamboulés par les pertes de Jean Pierre et de Philippe.

C‘est un weekend particulier de fête et de recueillement que Sarcelles se prépare à vivre. Patrick Luce, le président de l’association antillo-val d’oisienne du Gosier nous en parle.

Depuis combien d’années es-tu à Sarcelles ?

J’y suis au niveau associatif depuis une dizaine d’années. Je travaille en collaboration avec la maison de l’Outremer de Sarcelles, la mairie et toutes les associations désirant oeuvrer pour la promotion de la culture antillo-guyanaise.

Comment la communauté vit-elle ce deuil ?

On est encore très chamboulés par les deux pertes brutales de Jean Pierre et de Philippe. Ça fait mal ! Cependant je pense qu’ils diraient « The show must go on ». Nous avions déjà lancé des projets. Il y a la finale de la coupe interdom samedi 18 : Jean Pierre y tenait. Le soir, le Cromvo rendra hommage à Philippe Lutaire à partir de 21h à la salle André Malraux. Le lendemain 19 il y a la fête du sport que le maire a absolument voulu que nous maintenions. A l’unanimité il a été décidé qu’elle aurait lieu et de manière grandiose pour honorer la mémoire de ces deux grands hommes qui nous ont malheureusement quittés.

Comment vois-tu l’avenir ?

On va s’asseoir, discuter, s’écouter. C’est bien de parler mais il faut savoir s’écouter. Jean Pierre s’est beaucoup battu, c’était un homme de conviction. On n’était pas d’accord sur tous les points, je ne fais pas d’angélisme, il avait son caractère mais il reconnaissait quand des projets étaient porteurs. J’ai entendu beaucoup de choses maintenant qu’il n’est plus là et c’est dommage. J’aurais aimé que toutes ces belles choses qui sont dites à son encontre il les entende. Il aimait être aimé.

Les gens interprètent leur disparition comme une malédiction. Mais il y a le chanté noël vraiment solidaire de 1500 personnes, l’évènement culture et tradition qui en est à sa 4ème édition. Ces manifestations doivent perdurer.  Il faut avoir confiance en soi, se respecter, se dire les choses et avancer.

Previous post

Le billet de José Pierre-Fanfan

Next post

Lettre de Marine le pen à la Ministre des Outre-Mer

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *