Société

Patrick Karam : un engagement historique du Président de la République

Communiqué de Presse
 

Patrick Karam, ancien délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer et président d’honneur du Conseil Représentatif des Français d’Outre-mer (CREFOM), se félicite de la décision du Président de la République Emmanuel Macron de signer personnellement les contrats de convergence avec les territoires d’Outre-mer.

Selon Patrick Karam, il s’agit d’un moment historique pour les Outre-mer à double titre. D’abord parce que le Président de la République se déplace personnellement au Ministère des Outre-mer avec son Premier Ministre pour signer les contrats de convergence avec chaque territoire ultramarin. Cette signature au plus haut niveau est un signe de respect et de considération à destination des ultramarins mais également un engagement politique fort.

@captured’ecran

C’est également un moment historique car jusqu’ici le Président avait donné l’impression de ne plus vouloir s’inscrire dans le cadre de la loi sur l’égalité réelle en Outre-mer que Patrick Karam, alors Président du CREFOM, avait imposé à l’ancien Président de la République François Hollande pour atteindre l’égalité réelle avec l’Hexagone.

Le principe de cette loi EROM avait été annoncé à l’occasion d’un déplacement lors duquel le guadeloupéen Patrick Karam, sarkozyste, avait accompagné l’ancien Président aux Antilles, en tant que membre de la délégation officielle en sa qualité de Président du CREFOM et d’initiateur de la loi.

L’esprit de la loi égalité réelle voulue par Patrick Karam, qu’avait repris François Hollande était d’atteindre l’égalité réelle entre l’Hexagone et les Outre-mer en une génération pour que les indicateurs comme le revenu par habitants, le taux de chômage, le taux de pauvreté… soient au même niveau que la moyenne hexagonale.

Patrick Karam insiste sur la nécessité de bilans réguliers effectués tous les ans territoire par territoirepour vérifier la bonne trajectoire des économies ultramarines et s’assurer que nous soyons bien en marche vers cette égalité et que les économies et les indicateurs progressent de manière substantielle vers cette égalité.

Si le principe de cette loi est excellent, il convient maintenant de se donner les moyens d’avancer. Il faut ainsi s’assurer que sa mise en oeuvre soit à la hauteur des attentes et des besoins des Outre-mer et si ce n’est pas le cas être en capacité d’appliquer rapidement des mesures rectificatives.

 

Patrick Karam

Previous post

Signature de la charte Trajectoire outre-mer entre le 1er ministre et les présidents d’exécutifs

Next post

Risque requin à la Réunion : le préfet appelle à la prudence

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *