Divers

OLIVIER SERVA : UN HOMME QUI COUCHE AVEC UN HOMME … C’EST UNE ABOMINATION !

OLIVIER SERVA : UN HOMME QUI COUCHE AVEC UN HOMME … C’EST UNE ABOMINATION

OLIVIER SERVA FAIT LE BUZZ. L’émission de Guadeloupe Première BUZZ 1ère n’a jamais aussi bien porté son nom.

On se souvient du chanteur guadeloupéen KRYS, qui dans l’émission de Cauet, n’avait pu répondre aux accusations d’homophobie, en raison des paroles de ses chansons dans un dancehall gangrené par le machisme. Il a disparu à tout jamais de la scène nationale.

Le 24 octobre 2012, dans l’émission BUZZ PREMIERE, dont le thème était la loi sur le mariage pour tous, Olivier SERVA, actuel vice-président du Conseil Régional affrontait David Auerbach Chiffrin, porte-parole de l’association Total Respect ( Tjenbé Red) !

Pour moi être tolérant, ce n’est pas accepter l’intolérable. Et moi quand je lis la Bible, (Deutéronome), il est écrit : UN HOMME QUI COUCHE AVEC UN HOMME OU UNE FEMME AVEC UNE FEMME , C’EST UNE ABOMINATION.

20 minutes du 31/05/2017, à l’instar des autres médias nationaux revient sur ce débat.

L’organe de presse indique que contacté, le service de presse de LREM ( La République en marche )n’était pas au courant des propos de son candidat. Il ajoute qu’ Olivier SERVA, candidat aux législatives sous l’étiquette La République en marche, pour la 1ère circonscription de la Guadeloupe, a qualifié l’homosexualité d’abomination avant de juger le mariage pour tous intolérable.

Celui qui est également depuis 2014, vice-président du conseil régional dirigé par Art CHALUS avait qualifié lors d’un débat dans une émission de la chaîne Première le 24 octobre 2012, l’homosexualité, intolérable. Le candidat, dans l’émission, explique également que pour lui, le mariage entre personnes du même sexe était un péché.

Quelques minutes plus tard, le vice-président du conseil régional réitère ses propos sur le mariage homosexuel ? «  Bien sûr que c’est un péché. La Bible le dit ». Et son discours continue pendant toute la durée de l’émission : » L’homosexualité est un choix, une préférence sexuelle qui est de l’ordre privé », avant d’ajouter que «  la société guadeloupéenne n’est pas prête » pour le Mariage pour tous, «  dans 1000 ans, 2000 ans peut-être ».

Contacté par France info, Olivier SERVA tente de se justifier. «  Ces propos sont sortis de leur contexte. Il y a cinq ans, nous étions en plein débat sur la loi pour le Mariage pour tous, raconte celui qui était alors président du mouvement local EKO ZABYM. … La loi est passée, je respecte le mariage pour tous.

L’Express du 31/05/2017 parle de grosse casserole. Le nouveau président de la République a toujours mis en avant la lutte contre toutes les discriminations comme l’une de ses priorités. Lors de la présentation de son programme, il avait notamment déclaré : Nous défendrons le mariage pour tous, qui est un acquis fondamental.

Le président de la Commission nationale d’investiture, Jean-Paul DELEVOYE, a quant à lui expliqué qu’Olivier Serva a signé un engagement sur le projet présidentiel, dans laquelle il n’y a aucune ambiguïté sur le mariage pour tous. S’il maintient ses propos, l’investiture lui sera retirée, a-t-il fait savoir, se disant sensible aux excuses du candidat.

Cette affaire n’est pas la première à embarrasser le mouvement fondé par Emmanuel MACRON, poursuit l’Express.

Selon nous, Olivier SERVA prêchait peut-être à des convaincus, dans des cercles restreints, et dans la sphère publique guadeloupéenne. Ce qui est surprenant, c’est qu’en Guadeloupe, tout le monde avait paru oublier ses propos qu’il avait maintes fois réitérés. Les oublieux sont légion : Au Conseil régional, dont il est le vice-président, au GUSR (formation politique), dont il est proche et qui soutient le Mouvement en Marche, les médias guadeloupéens qui n’ont pas estimé que le candidat député avait un passif qui allait tôt ou tard lui exploser en pleine figure, alors qu’ils sont ceux qui au quotidien interviewent le personnel politique.

Ou alors, ce qui est plus grave c’est qu’on pense pouvoir au niveau d’une représentation nationale, agir comme on le fait sur un plan insulaire, s’exprimer à la télévision locale comme on parlerait dans une cour d’école. On agit et on pense en amateur, comme dans tant de domaines en Guadeloupe.

Car si Olivier SERVA citait la Bible, il aurait pu également s’inspirer des paroles de Mère Teresa.

« Dieu est l’ami du silence. Les arbres, les fleurs et l’herbe poussent en silence. Regarde les étoiles, la lune et le soleil comment ils se meuvent silencieusement ».

Alors pour lui redonner un peu de courage dans cette tempête médiatique, Oscar WILDE sera d’un grand secours. « Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d’entre nous regardent les étoiles ».

Previous post

Transport maritime : Ouverture de la liaison Case-Pilote / Fort-de-France

Next post

Teddy Riner, égérie de Pampers

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *