Divers

LA RENCONTRE OBAMA/CASTRO AU CARICOM POUR L’HISTOIRE

Le président américain Barack Obama effectuera une visite d’une journée à la Jamaïque le 9 Avril, puis s’entretiendra avec les chefs de gouvernement de la CARICOM les 10 et 11 avril au Sommet des Amériques à Panama City pour discuter de questions de coopération régionale, de sécurité et de commerce, rencontre co-présidée par le Premier Ministre Jamaïquain Simpson-Miller et le Premier ministre des Bahamas Perry Christie, l’actuel président de la CARICOM.

L’administration Obama poursuit ainsi sa politique d’implication dans les Caraïbes, après le Sommet sur la sécurité énergétique tenue en Janvier 2015 et présidé par le vice-président américain Joe Biden.

Parmi les 34 dirigeants, Raul Castro le dirigeant cubain. Les USA ont toujours refusé jusque là tout échange avec cet ennemi communiste mais à  cette occasion, les deux chefs d’état auront une confrontation qualifiée d’historique par les observateurs. Les relations se dégelant entre les deux pays, un transfert d’ambassades est envisagé à court terme. Le premier ministre Simpson-Miller se félicitant de la chose, a déclaré: « Nous considérons la prochaine visite du Président comme une affirmation de la solidité des liens d’amitié et de coopération qui unissent nos deux peuples, américains et caraïbes depuis des siècles. Nous sommes convaincus que grâce au dialogue et des échanges fructueux, nous réussirons à renforcer les relations étroites qui existent au niveau bilatéral entre les États-Unis et la CARICOM « .

Les pays du CARICOM, aux prises avec la crise mondiale connaissent des taux de croissance faibles et une dette extérieure colossale. Sadressant au Conseil économique et social des Nations Unies, le président de la CARICOM a déclaré  :  « Le contexte international est moins favorable pour les petits États insulaires en développement. » Le géant américain semble prêt à financer certains projets dans les domaines de la formation et des nouvelles technologies, une augmentation des rentrées de produits tropicaux sur le sol américain, voire un rééchelonnement de la dette de ces pays. La zone Caraïbe pacifiée vaut bien quelques sacrifices.

Previous post

Ciné Bô kay

Next post

CUT ! 3ème saison en tournage à la Réunion

garincha josso

garincha josso

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *