Société

Obama à la génération 2020 : « Vous devrez grandir plus vite que d’autres »

L’ancien président démocrate s’est exprimé samedi dans un discours  « Graduate Together », retransmis à la télévision, et destiné aux lycéens en fin d’études secondaires. 

@captured’ecran

Je ne pourrais pas être plus fier du temps passé avec la Fondation Obama. Et bien sûr, je ne pourrais pas être plus fier de cette promotion 2020 – ainsi que vos enseignants, vos entraîneurs, et surtout, vos parents et votre famille qui vous ont guidés et accompagnés tout au long de vos études. L’obtention de ce diplôme est une grande réussite en ces circonstances.

Certains d’entre vous ont dû surmonter de sérieux obstacles en cours de route, qu’il s’agisse de maladie, d’un parent ayant perdu son emploi. En plus des défis habituels liés à la croissance, vous avez tous dû faire face aux pressions supplémentaires des médias, aux reportages sur les fusillades dans les écoles et au spectre du changement climatique. Et, au moment où vous étiez sur le point de célébrer votre réussite, que vous attendiez avec impatience les cérémonies de remise des diplômes – et, avouons-le, tout un tas de fêtes – le monde est confronté à une pandémie mondiale. Et autant je suis sûr de votre amour pour vos parents, je devine qu’être coincé à la maison avec eux et jouer à des jeux de société ou regarder Tiger King à la télévision n’est pas exactement ce que vous envisagiez pour les derniers mois de votre année d’études.

Maintenant, je vais être honnête avec vous : la déception de manquer la cérémonie de remise de diplôme en direct vous passera vite. Je ne me rappelle pas grand-chose de ma cérémonie de diplôme d’études secondaires.  Je sais que ne pas avoir à s’asseoir et écouter un orateur n’est pas si mal que cela – mes discours durent en général trop longtemps. Il n’y a pas beaucoup de gens qui ont fière allure avec ces capes, surtout si vous avez de grandes oreilles comme moi. Vous aurez tout le temps de revoir vos amis une fois cette crise sanitaire derrière nous. Mais ce qui reste vrai, c’est que votre diplôme marque votre passage à l’âge adulte – le moment où vous devez vous prendre en charge pour mener votre vie. Vous allez décider de ce qui est important : la carrière que vous souhaitez poursuivre, avec qui vous voulez fonder une famille, les valeurs que vous souhaitez défendre. Et étant donné l’état actuel du monde, cela peut être un peu effrayant.

Si vous aviez prévu de partir pour l’université, être sur un campus à l’automne n’est plus si évident. Si vous envisagiez de travailler tout en poursuivant vos cours, trouver ce premier emploi sera plus difficile. Même les familles relativement aisées sont dans l’incertitude et ceux qui luttaient déjà auparavant pour s’en sortir s’accrochent tant qu’ils peuvent.

Tout cela veut dire que vous devrez grandir plus vite que d’autres générations. Cette pandémie a ébranlé le statu quo et mis à nu de nombreux problèmes profondément enracinés dans notre pays – des inégalités économiques massives aux disparités raciales persistantes en passant par le manque minimal de soins de santé pour les personnes nécessiteuses. Beaucoup de jeunes en sont conscients et les traditions, nos façons de faire ne fonctionnent plus.

Qu’importe vos gains si les gens autour de vous ont faim et sont malades. Notre société et notre démocratie ne fonctionnent que lorsque nous ne pensons pas seulement à nous, mais aussi aux autres. Un voile s’est levé sur une autre triste vérité, quelque chose que nous devons tous accepter à la fin de notre enfance. Il s’avère que tous ces adultes que vous pensiez responsables et surs d’eux n’ont pas toutes les réponses. Beaucoup d’entre eux ne se posent même pas les bonnes questions. Donc, si le monde s’améliore, cela dépendra de vous.

Cette prise de conscience peut être intimidante. Mais j’espère qu’elle sera aussi inspirante. Avec tous les défis auxquels ce pays est confronté en ce moment, personne ne peut vous dire «Non, vous êtes trop jeune pour comprendre» ou «C’est ainsi que cela a toujours été» car avec tant d’incertitudes, avec tout à gagner, c’est le monde de votre génération à façonner.

@Obama Foundation

Puisque je suis un vieux, je ne vous dirai pas quoi faire de ce pouvoir qui est entre vos mains. Mais je vous livre ces trois conseils.

D’abord, n’ayez pas peur. L’Amérique a déjà traversé des temps difficiles : l’esclavage, la guerre civile, la famine, la maladie, la Grande Dépression et le 11 septembre. Et chaque fois, nous sommes sortis plus forts, généralement parce qu’une nouvelle génération, des jeunes comme vous, ont appris des erreurs passées et ont compris comment améliorer les choses.

En second lieu, faites ce que vous pensez être juste. Se faire du bien, faire ce qui est pratique, ce qui est facile, c’est la façon  de penser des petits enfants. Malheureusement, beaucoup de soi-disant adultes, y compris certains avec des titres pompeux et des emplois importants, pensent toujours de cette façon – c’est pour cela que les choses ont tant « foiré ». J’espère que tout au contraire, vous déciderez de vous ancrer dans des valeurs durables, comme l’honnêteté, le dur labeur, la responsabilité, l’équité, la générosité, le respect d’autrui. Vous ne réussirez pas à chaque fois, vous ferez des erreurs comme nous le faisons tous. Mais si vous écoutez la voix de la vérité qui est en vous, même lorsque la route est difficile, même lorsqu’elle n’est pas pratique, les gens le remarqueront et viendront vers vous. Et vous ferez partie de la solution au lieu du problème.

Et pour finir, créez votre communauté. Personne ne fait de grandes choses seul. En ce moment où les gens ont peur, il serait facile d’être cynique et de dire : je ne me préoccupe que de moi, de ma famille et des gens qui me ressemblent, pensent ou prient comme moi. Mais si nous voulons surmonter ces moments difficiles; si nous voulons créer un monde où chacun a la possibilité de trouver un emploi et d’aller l’université; si nous voulons sauver l’environnement et vaincre les pandémies futures, nous devrons le faire ensemble.

Soyez donc attentifs aux luttes des autres. Défendez les droits des uns et des autres. Abandonnez toutes les anciennes façons de penser qui nous divisent – sexisme, préjugés raciaux, cupidité – et mettez le monde sur d’autres rails. Michelle et moi nous sommes donnés comme mission avec notre Fondation de donner aux jeunes comme vous le soutien nécessaire à leur épanouissement et de vous mettre en relation avec d’autres jeunes leaders à travers le pays et dans le monde. Mais la vérité est que vous n’avez pas besoin de nous pour vous dire quoi faire. Parce qu’à bien des égards, vous avez déjà commencé.

Félicitations à la promotion 2020. Continuez de nous rendre fiers.

Previous post

Le gouvernement français, une institution sadique pour l'outre-mer ?

Next post

Luc Léandry

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *