EvénementsMusique

Nous ne t’oublions pas

Le 20 janvier 2003 disparaissait Edith Lefel. Une pensée pour celle qui restera à jamais comme « la Sirène ».

Édith Lefel, née en 1963 à Cayenne, grandit en Martinique puis adolescente part en Métropole.

Sa passion pour la musique va la conduire à choisir un carrière artistique peuplée de succès. « Somnifère, Ich manman, SOS Mémé, La sirène, Bomb saindoux, Si seulement » des tubes intemporels sans oublier deux de ses concerts qui resteront dans les mémoires : le Zénith de Paris avec Malavoi puis en 1996 l’Olympia, à une époque ces salles semblaient interdites aux artistes antillais.

L’émotion causée par sa mort subite atteint son paroxysme lors de ses funérailles le samedi 25 janvier par une journée glaciale ou des milliers de compatriotes lui rendent un dernier hommage.

Quatorze ans après sa mort, sa tombe au carrefour des 49e et 50e divisions du cimetière du Père-Lachaise à Paris est régulièrement fleurie et une stèle en pierre de Bretagne érigée depuis 2014.

Deux livres lui sont consacrés : « Edith Lefel, une flamme créole » par Marie Line Ampigny, « Edith Lefel, une vie » par Emelyne Medina-Defays, ainsi qu’un documentaire réalisé par Éric Basset « Édith Lefel, une vie ».

Le temps passe, les souvenirs restent.

 

Previous post

Martinique : « Ose ! Le rendez-vous des entrepreneurs »

Next post

Le carnaval d'Alain Hannibal à Goyave

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *