Société

Mr le Recteur de Guadeloupe, bas les masques !

Le Recteur de Guadeloupe avec Guy Losbar, Maire de Petit-Bourg à l’école Robert Freti mardi 12 mai.

 

Communiqué de presse FSU Education

 

Durant le comité technique consacré à la reprise en présentiel, après moults atermoiements, Monsieur le Recteur avait fini par affirmer qu’il y avait des masques pour les élèves et les enseignants au moins pour deux semaines, et que d’autres masques allaient arriver au fur et à mesure, mais qu’il ne pouvait pas donner de nombre, ni les lieux où les masques étaient stcxkés pour des raisons de sécurité ! Défense de rire.

Cette semaine, les remontées des établissements scolaires expliquent les raisons du secret défense imposé par Monsieur le Recteur : les masques promis ne sont pas au rendez-vous !

Au collège de Petit-Bourg, 100 masques ont été fournis pour… 100 enseignants et 500 élèves potentiels le 18 mai ! Quand on sait qu’il faut changer de masque toutes les demi-journées !

À Grand-bourg de Marie Galante, le collège dispose de 50 masques !

Sur Sainte-Anne, il ne restait hier que 14 masques pour faire la semaine d’accueil des enfants de soignants. Aujourd’hui, le principal du collège Bebel refuse de distribuer des masques lors de sa réunion de rentrée.

Autant dire qu’à part se répandre dans les médias et au conseil départemental où la présidente Borel Lincertin lui a offert une tribune gratuite, Monsieur le Recteur est incapable de tenir ses promesses !

Monsieur le Recteur ment à la population en laissant croire que les conditions sanitaires sont réunies pour rouvrir les établissements en présentiel !

Monsieur le Recteur est incapable de fournir les masques promis et nécessaires pour les enseignants et les élèves ! Faute de fournir des masques FFP2, les masques « grand public » n’ont d’utilité que s’ils sont portés par tous !

Madame la présidente du conseil départemental, qui semble désormais subjuguée par Monsieur le Recteur, après s’étre opposée à lui il y a huit jours, va devoir répondre elle aussi aux problèmes sanitaires.

Combien de personnels vont être employés par Madame la présidente Borel Lincertin pour assurer la désinfection des postes de travail après chaque cours ?

Combien de formation a prévu Madame la présidente Borel Lincertin pour former les personnels ATEC aux techniques de désinfection ?

Quant aux maires qui ont prévu l’ouverture des écoles, comment comptent-ils assurer la sécurité sanitaire, la désinfection régulière des locaux, alors que l’eau ne coule pas dans les tuyaux de leurs communes ?

La FSU Guadeloupe demande de tomber les masques ! La mascarade assez duré ! Plutôt que de mettre en difficulté les personnels, plutôt que de mettre en danger sanitaire, les personnels, les élèves, les élèves et leurs familles, renonçons à faire croire qu’il y a les conditiorus sanitaires actuellement et travaillons main dans la main à construire les moyens d’une rentrée de septembre 2020 en toute sécurité !

La FSU Guadeloupe dénonce les promesses proférés par Monsieur le Recteur envers la population guadeloupéenne, qui au mieux vont mettre en difficulté des familles, au pire vont les mettre en péril sanitaire !

Pour la FSU Guadeloupe
Eddy Ségur
Secrétaire Général

Previous post

Ma mission de ministre, c’est de protéger les outre-mer. Cette mission, je l’assume

Next post

Le Coronavirus hairstyle, la nouvelle mode au Kenya

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *