Divers

Michel Leeb : Des excuses du bout des lèvres

Dans l’émission menée par Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek sur France Inter Par JupiterMichel Leeb a prononcė un mea-culpa bien timide. Pour rappel, le comique, en novembre 2017, avait décidé de reprendre son sketch, déclenchant un tollé d’indignation.

 

Il riait jaune Michel Leeb lors de la chronique de Roukiata Oudreago le 1er octobre sur France Inter. « Monsieur Leeb, vous êtes mon maître. Surtout en accent, vous m’avez tout appris sur le sujet. Je vous dois tout. C’est quand je suis arrivée en France, que j’ai constaté, enfin, que des gens m’ont fait remarquer que je parlais bizarrement. Et là je me suis dit : Mmmm ! La question de l’accent, c’est un gros dossier, ici, hein ! »

« Je ne vais peut-être plus trop faire L’Africain puisque ça pose effectivement, quelques problèmes » rėpond Michel Leeb.

« Un jour, j’etais dans un aéroport, quelqu’un me tape sur l’épaule, je me retourne. Je tombe sur un homme extrêmement grand, costaud, puissant, un noir, super sapé qui me dit : ‘Je voulais vous demander quelque chose. Comment se fait-il que vous ne faites plus l’accent africain ?’ Je dis : parce qu’en ce moment… C’est idiot, je reconnais, mais peut-être que je vais recommencer ».

Alex Vizorek, lui fait remarquer que ce n’est pas tant l’accent africain qui pose probleme mais la comparaison avec le singe et les mimiques.
Michel Leeb se défend « Ça n’a rien à voir. C’est un geste mal compris, qu’on a fait sans réfléchir à l’époque. Il n’y avait aucune incitation à la haine raciale. C’est l’évidence même… Je suis entièrement d’accord sur le fait que j’ai pu faire du mal. Je regrette profondément qu’à ce moment-là j’aie pu choquer.
Aujourd’hui, je m’en veux terriblement. Pourtant, le fait de prendre l’accent n’est pas une incitation, mais une caricature. La caricature fait partie de notre culture sinon il faudrait interdire Daumier, les dessins et tout ce qui s’est passé récemment ».

 Charline Vanhoenacker poursuit lui demandant s’il est difficile de se débarrasser de cette image. « Il y a eu un geste comme ça, c’est quelque chose qui a été filmé, clac, ça a été attrapé… Je regrette profondément d’avoir pu faire de la peine ». Des excuses du bout des lèvres.

 

Previous post

Taubira : La maturité en démocratie ne peut se contenter d'un renouvellement tous les 5 ans ou de montrer son mécontentement

Next post

Les eaux de Guyane, un lieu crucial pour la survie de nombreuses espèces

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *