Littérature

Michael NERJAT et Steeve GADET, deux auteurs à découvrir

Michael NERJAT et Steeve GADET en séance de signature à la librairie Antillaise

 » BLACK DRAGON JUNIORS » tel est le titre du 1er ouvrage écrit par ce jeune Guadelopoupéen vivant en France, Michael NERJAT publié aux éditions Présence Africaine.

En dédicace à la librairie Antillaise, Michael souligne  » qu’il était important pour lui d’écrire car ce livre lui permet de faire passer un message celui de son parcours personnel.

Un petit retour sur l’origine du titre du livre.

 

Avant les Blacks Dragons Juniors il y avait les Blacks Dragons crées au début des années 80 qui voulaient combattre le racisme sous toutes ses formes. L’auteur explique qu’au début des années il y a eu une montée de l’extrême droite en France ce qui a galvanisé des groupes néo fascistes comme les skinned menant des actions violentes contre les personnes de couleur. Face à l’immobilisme de la police, des hommes ont décidé de se défendre par eux-même et ont crée les  » Blacks Dragons ».

Les Sninned chassés de Paris, les Blacks Dragons ont décidé de transmettre le flambeau à la nouvelle génération, aux « Blacks Dragons Juniors » dont Michael NERJAT est membre.

Selon l’auteur ce livre n’est pas centré sur l’histoire des gangs. Cette thèmatique est un prétexte qui lui permet d’aborder plusieurs sujets comme l’éducation parentale, la scolarité ou le dépassement de soi. Son ouvrage se veut porteur de valeurs et est également un hommage à son île natale la Guadeloupe riche de part son histoire.

Le créole est présent dans son livre une composante essentielle de notre culture et un héritage de nos ancêtres. Universel et porteur d’un message essentiel :  » On peut arriver au bout de ses projets lorsqu’on se donne les moyens pour les atteindre ». Les jeunes peuvent donner un sens à leur vie en se dépassant.

L’auteur sera en dédicace au salon de la Mode le 09 et 10 Septembre à Paris puis aux Universités de Présence Africaines les 13 et 14 Octobre et en Haitî en Novembre 2018.

 » FLEUR DE LYS « 

Steeve GADET n’en est pas à son premier ouvrage. Avec  » Fleur de Lys » il souhaite montrer des gens qui vivent dans la caraibe et qui disent non au statu quo soit dans leur vie personnelle soit dans le milieu dans lequel ils vivent.

A l’époque de l’esclavage, la fleur de lys était le tatouage que l’on apposait sur le dos ou l’épaule de l’esclavage qui fefusait de rester dans l’habitation et qui décidait de s’évader. L’auteur affirme avoir choisi ce titre pour dire que nos histoires ont été crées dans cette période, il y a toujours eu des hommes du continent africain à l’océan atlantique pour refuser ce statu quo. L’auteur fait aussi référence à ceux qui reviennent au pays et qui ont des difficultés à s’insérer.

Ce livre est une invitation à prendre sa destinée en main et une maniere de montrer des gens qui ont décidé de ne pas subir, peu importe le domaine. Dans les situations moins dramatiques nous disposons de ressources à notre disposition pour affronter l’adversité. L’ouvrage est disponible sur le site klassic vibe.com.

 

 

Gaby BALAFIN

Previous post

MOI, FEMME ENTRETENUE, ET TOI POURRITURE D' HOMME ANTILLAIS

Next post

Jean Pierre Cyprien : la déveine chevillée au corps

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *