Société

Mgr David Macaire : On s’est fait coloniser idéologiquement par l’Europe, société de consommation, d’egoïsme, de solitude

En visite ad limina à Rome du 15 au 21 avril, Mgr David Macaire a répondu aux questions de Delphine Allaire pour Vatican News.

 » (En Martinique) Il y a à peu près 80 % de catholiques, pour les pratiquants on va dire 20 %, presque 60 % d’enfants inscrits au catéchisme. Les eglises sont pleines le dimanche. Il y a de belles choses. Maintenant il y a des soucis, plus ceux de la société d’ailleurs que celle de l’église. Je dirais la même chose pour la France »…

« Aux Antilles, le problème c’est la famille. Elle est encore blessée : par l’esclavage, par l’hédonisme européen »…
Selon lui, l’eglise doit redoubler d’efforts dans le domaine de l’éducation face à l’exode des jeunes. « Le premier souci c’est le fait qu’il n’y a pas d’emplois. Ils vont en chercher ailleurs.
On est entrain de créer l’Université Catholique des Antilles l’ICEA Institut Catholique Européen des Amériques pour compléter l’offre dans le supérieur capable d’avoir cet esprit d’entreprise novateur ».
Mg Macaire désire aussi lutter contre l’invasion culturelle dont sont victimes les Antilles. « C’est une vraie contre-culture. C’est le pape François qui a parlé de colonialisme idéologique. On s’est fait depuis 20, 30 ans coloniser idéologiquement par l’Europe, société de consommation, société d’égoïsme, de solitude, etc… On a laissé construire une société qui n’est pas tout à fait dans notre ADN culturel… Il faut revenir à un mode de vie qui est le nôtre.
Le niveau de vie a été beaucoup augmenté, de façon artificielle parce que c’est de l’argent qu’on ne gagne pas, et pour un taux de bonheur qui a diminué. Alors je pose la question comme église : si notre niveau de vie baissait pour avoir plus de bonheur ?
… Il nous faut retrouver les raisons d’espérer, inventer un nouveau modele de société selon notre charisme, notre histoire et notre culture ».
Désirant finir sur une note optimiste, Mgr Macaire apprecie la liberté idéologique dans la liturgie antillaise, reprenant à son compte l’image utilisée par le Pape lors de leur rencontre : « l’Église est comme un fleuve. On peut nager à droite, à gauche, il suffit d’être dans le fleuve ».
Previous post

L’indépendance n’est pas la rupture avec la France c’est le changement de notre société pour que cessent la gabegie budgétaire, le pillage économique

Next post

Cérémonie du 170eme anniversaire de l'abolition de l'esclavage

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *