Société

Mayotte : « Plus que la grève générale, la douceur Langevine »

Les Mahorais n’en peuvent plus. Ils en veulent aux jeunes émeutiers, au gouvernement pour son laxisme, aux médias nationaux qui les snobent. Et les déclarations de la ministre des Outre-mer n’ont pas apaisé leurs craintes.

Depuis le 30 Mars dernier, le département Français de Mayotte est en grève. Pourtant ces deux semaines de grèves sont également synonymes de 2 semaines d’indifférence. Il suffit de faire une rapide recherche sur internet pour s’en rendre compte. Jusqu’à hier, aucun grand média national n’avait fait l’écho de ce qui se trame sur le département. Devant ce délaissement, les mahorais clament de plus en plus leur indignation sur les réseaux sociaux. Relayé par le slogan #SaveMayotte (Sauvez Mayotte), certains habitants demandent aux internautes de les aider à se faire entendre. A l’écoute des témoignages de ceux présents sur place, l’île semble tourner au ralenti, les casseurs viennent également s’entremêler à ceux qui portent de réelles revendications. Aujourd’hui, les revendications des grévistes relèvent essentiellement sur la volonté d’obtenir « l’égalité réelle» avec l’Hexagone, notamment vis-à-vis des prestations sociales, mais également l’application du Code du travail national.

« Les troubles constatés depuis la fin mars sont le fait d’une minorité agissante, comme on peut en retrouver dans d’autres zones urbaines. Nous ne sommes pas dans le contexte d’une participation massive ou coordonnée de la population mahoraise », a déclaré George Pau-Langevin.

«Nous avons le plan Mayotte 2025 avec construction d’écoles, mise en place de l’assainissement. Nous avons prévu environ 300 millions pour ce plan. La volonté est là. Mais il faut faire une chose après l’autre».

«Dans un premier temps il faut qu’il y ait rétablissement de l’ordre. Ensuite on va ajuster en fonction de la situation. Vendredi matin les directeurs de cabinet des ministères concernés vont rencontrer les syndicalistes pour faire le point. Et la semaine prochaine, il y aura un retour à Mayotte de la mission du ministère du Travail qui examine ces questions de rattrapage, de cotisations sociales et de retraites».

Rappelons tout de même ces quelques chiffres.

Au niveau du marché du travail : Le taux de chômage sur l’île est supérieur à 20%. Il est ainsi deux fois plus élevé que la moyenne nationale (Source INSEE)

Au niveau sanitaire et social : Il n’y a qu’un seul hôpital à Mayotte avec une capacité de 411 lit pour un total de 211645 habitants soit environ 2 lits pour 1000 habitants (Source Fédération Hospitalière de France). La moyenne nationale est quant à elle supérieur à 6 lits pour 1000 habitants !

Lionel Anselme

 

Youssoupha

Comme vous le savez, le peuple de Mayotte est à l’agonie, oublié par l’Etat français… … … Ah bah non, vous le savez pas. #SaveMayotte

Toufaili 

…Plus que la grève générale, la douceur Langevine. #SaveMayotte

Pépito -X

Faire une grève à l’échelle de l’île pour que le 1er JT de France parle plus longtemps de pneus usagés c’est insultant. #saveMayotte

Gratin de bananes

Faire la grève minimum un mois pour qu’on écoute nos revendications. La dure loi des DOM-TOM « français mais pas trop » #SaveMayotte

Nabila

Jeunes cagoulés, armés malgré couvre feu circulent librement. Mais attendons PauLangevin. Pas le feu! #SaveMayotte

HDG

La situation est catastrophique, proche de la guerre civile à Mayotte mais aucune réaction de la France ni des médias … #SaveMayotte

Previous post

Présentation du Projet de loi « Egalité et Citoyenneté »

Next post

CRETEIL A L'HEURE CARIBEENNE

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *