Divers

Max Moinet, une certaine idée de la Guadeloupe

Celui qui fut le journaliste vedette de RFO dans les années 80 a tiré sa révérance samedi.

Professionnel consciencieux à la diction parfaite, Moinet, qui par ses commentaires, a donné au vélo guadeloupéen ses lettres de noblesse, a été un exemple pour nombre de journalistes débutants.

Après avoir rayonné sur l’audiovisuel guadeloupéen, il part dans l’hexagone à RFO puis connut une traversée du désert qui l’écarta de la télévision, mais personne n’a oublié le charisme dont il faisait preuve.

Max Moinet est ici dans les anciens studios de RFO dans le 16ème arrondissement, interrogeant le Secrétaire d’État à l’Outre-mer de l’époque, sur des attentas que venaient de commettre l’ARC en Guadeloupe.

Rappelons que Georges Lemoine fut celui qui révéla que les évènements de mai 1967 à Pointe-à-Pitre avaient fait plus de 80 morts.

97Land adresse à la famille de Max Moinet et à ses proches, ses plus sincères condoléances.

Previous post

Kobe Bryant : Sa dernière bataille, la lutte contre le racisme dans le foot en Italie

Next post

Invitation rencontre

hugo FRAN

hugo FRAN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *