Divers

MAIRE ET SIROTEUR DE 288 BOUTEILLES DE CHAMPAGNE EN UN AN

JE SUIS MAIRE EN GUADELOUPE ET J’AI SIROTE 288 BOUTEILLES DE CHAMPAGNE DANS L’ANNEE

QUI SUIS-JE ? Magie noire ou magie blanche ? J’ai accordé 100 000 euros pour des travaux chez mes proches, j’ai ordonné des travaux dans les logements de particuliers , –sans qu’ils en aient fait la demande– pour deux millions d’euros, naturellement j’avais confié les chantiers à un de mes amis, oui, c’est un suicide pour la commune.

J’ai voyagé à travers le monde pour 120 000 euros, je me suis fait offrir par la commune une bagnole à mon usage exclusif ( 47 000 euros), j’ai offert 30 IPAD et 15 IPHONE aux bacheliers de la commune, j’ai créé deux emplois entièrement fictifs ( je l’ai reconnu).

J’ai également siroté 288 bouteilles de champagne dans l’année.

Maire interchangeable sous tous les gouvernements

Qui suis-je ? Qui suis-je ? Qui suis-je ? Qui suis-je ?

Je suis maire de Terre de Haut (1 800 habitants) île de l’archipel guadeloupéen, et président du comité de tourisme des îles de Guadeloupe.

Au total, la facture s’élève à 3,2 millions € (Le Canard Enchaîné du mercredi 16 août 2017). Mais je suis fier de dire qu’il n’y a aucun enrichissement personnel.

Le conseil municipal n’a pas jugé bon de se porter partie civile !

Et même si je reconnais que le déficit de la commune, calculé par la Chambre régionale des comptes de 6 millions d’euros, est abyssal pour une commune de 1 800 habitants, j’attends sereinement avec 7 autres personnes, l’audience prévue en décembre pour détournement de fonds, favoritisme et blanchiment.

Je m’appelle Louis MOLINIE.

AU NOM DE TOUS LES NAINS POLITIQUES AUX ANTILLES-GUYANE

Peut-on parler de pouvoir politique à propos de ces tristes équipages, qui ne font qu’accompagner la mise à mort de la bête sociale, et qui sont d’une indulgence coupable avec les innombrables profiteurs de leur basse-cour politique? Ary CHALUS, Rodolphe ALEXANDRE, …

Peut-on parler de président(e)s de collectivité et de communautés d’agglomérations à propos de ce personnel politique momifié et à demi pétrifié ? Lucette Michaux-Chevry, Alfred-Marie-Jeanne

La jeunesse n’est pas un droit, la vieillesse n’est pas une faute, certes, mais pourquoi alors Robert MUGABE vient d’être chassé de sa présidence calamiteuse ?

Qui a réellement le pouvoir, qui tire les ficelles aux Antilles-Guyane ? En fait, avec l’exemplaire illustration saintoise, nul besoin d’aller chercher très loin.

Les retombées pour ceux qui bétonnent les plages, pour ceux qui assassinent les mangroves, les rivières, pour ceux qui « bâtissent » leurs îles, pour ceux qui « arrosent » leur électorat, sont si évidentes.

Mais alors REVOLTONS-NOUS !

DETRUISONS LA ZONE « INDUSTRIELLE » DE JARRY , ce non-sens économique, écologique, social, qui gangrène toute la Guadeloupe

DETRUISONS la zone de Colin ( Petit-Bourg), cette plaie purulente, au cœur même de la forêt tropicale guadeloupéenne.

DETRUISONS la zone de Dothémare, aux Abymes, cette folie urbanistique.

Le sociologue Baudrillard indiquait que la comptabilisation de la croissance était le plus extraordinaire bluff collectif des sociétés contemporaines. Il s’agit d’une opération de magie blanche sur les chiffres, qui cache en réalité une magie noire d’envoûtement collectif.

Ils ne connaissent pas de signe négatif et additionnent tout (hyper-marchés, saccages des derniers poumons verts de l’île, nuisances et destructions ) dans l’illogisme le plus total. Il ne nous reste que quelques années avant la redoutable déflagration qui se produira chez nous.

Previous post

Incendie au CHU : Douvan malè pa ni kenbwa (UGTG)

Next post

La dernière figure de Négoce

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *