Musique

Maë et les garçons

Il fallait être bien courageux pour affronter les morsures glacées de l’hiver ce weekend. Mais les téméraires se sont vus récompensés au 59 rue de Rivoli en découvrant Maë, un groupe de soul-jazz.

Maë 1

Ses propos sont rares, pesés. La leader de l’ensemble se livre peu mais pas par timidité ou gêne. Le message délivré est clair : place à la musique. Les sonorités émanant du groupe font la part belle à Maë et Julie dont les voix se chamaillent fraternellement. Les garçons eux s’amusent dans une ambiance bon enfant.

A la tête de sa formation, Maë ouvre ses propres horizons musicaux. On y devine les influences jazzy, en nous faisant voyager de l’Europe à l’Amérique de la soul Music. La plupart des textes adaptés à ses compositions sont en anglais. Après une incursion en français, elle nous offre une chanson à laquelle ne manquaient que des paroles en créole. Et c’est Chris Combette le natif de Cayenne qui a mis des mots sur sa musique pleine de vie.

L’idée était belle, elle a enfanté d’un savoureux morceau. Une célébration en forme de fête, comme pour rappeler que ce musicien hors-normes ne nous a pas seulement fait don de sa musique mais sait aussi transmettre sa vision du monde où Memphis, Detroit et Philadelphie seraient des escales obligatoires.

Venus de mondes différents, chaque membre apporte sa touche personnelle. Ici le métissage, intrinsèque à l’univers du jazz devient ainsi la condition de son renouvellement et de son constant enrichissement. A voir, entendre et apprécier sans modération…

Maë 4

Siar claudy
Previous post

SERGE ROMANA EN GRÈVE DE LA FAIM : TRISTES TROPIQUES DE LA REPUBLIQUE. 

msc-4
Next post

La deuxième édition de la croisière Karibzik

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *