Culture

MA GRENA’ ET MOI

Exposition des photographies de Gilles Elie-Dit-Cosaque. C’est à Pantin, en 1924, que débute l’histoire de la fameuse marque de deux-roues « Motobécane ». Des ateliers sortent des modèles mythiques, telle la bleue. Tandis que la bleue mène à l’usine, la grena’ mène aux champs et rencontrera le succès en Guadeloupe.

La Chaudron de Motobécane (appelée « grena » par les Guadeloupéens à cause de sa couleur) arrive aux Antilles dans les années 60. Le succès est là, notamment à Grande-Terre en Guadeloupe où elle s’adapte parfaitement au contexte géographique et économique. Transition entre le bourricot et la voiture, elle est un étalon de la condition de son propriétaire. Sacrifiée sur l’autel des normes européennes, la grena’ n’est plus, plongeant tout un peuple de migrants-à-deux-roues dans le désespoir. Mais des irréductibles continuent à la chevaucher fièrement pour un dernier voyage.

Jusqu’au dimanche 30 avril de 14h à 19h
Entrée libre

Le Garage
5 rue Gabrielle Josserand

Métro : Aubervilliers-Pantin-Quatre-Chemins (ligne 5)
RER E : Pantin
Bus 150 : Quatre-Chemins République
Bus 152 : Quatre-Chemins métro
Bus 170 et 249 : Quatre-Chemins Édouard-Vaillant

Renseignements pôle Mémoire et Patrimoine
T. 01 49 15 39 99

 

Previous post

Alfred Marie-Jeanne appelle à barrer la route à Marine Le Pen

Next post

AVIS DE RECHERCHE

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *