Société

Lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane : des résultats encourageants.   

Environ 30.000 mineurs illégaux en provenance du Brésil travaillent dans des mines clandestines en Guyane française. Les Garimpeiros détruisent la foret et déversent environ 30 tonnes de mercure dans les cours d’eau chaque année. Les villages crées sont des repères pour la prostitution , lesarmes à feu , les drogues et le paludisme. 

L’année 2014 avec 935 patrouilles effectuées donnant lieu a plus de 2500 jours sur le terrain, 36 opérations d’envergure et des moyens déployés sur l’ensemble du territoire constituera une année record et référence en matière de lutte contre l’orpaillage illégal et résultats obtenus.

Avec une baisse de 21 % des sites impactés par les orpailleurs illégaux, la lutte contre l’orpaillage illégal marque des résultats encourageants, un effort particulier ayant été donné à la préservation des espaces naturels avec plus de 40 % des opérations effectuées sur le territoire du parc amazonien de Guyane.

Certains experts estiment que l’exploitation clandestine va augmenter en corrélation directe avec le prix de l’or et qu’un cadre juridique englobant la France et le Brésil est nécessaire pour traiter efficacement le problème. En Décembre, l’or a atteint un record de tous les temps $ 1217 l’once.
guy 2

guy 1

Previous post

LE PRIX DES CARBURANTS EN MARTINIQUE

Next post

UN LIVRE POLÉMIQUE A LA RÉUNION ET UNE MOBILISATION

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *