Société

L’Unicef en Martinique, serait-ce si grave ?

Le journaliste de TF1 n’imaginait pas en cherchant fébrilement une iconographie illustrant la fin de non-recevoir d’Alfred Marie-Jeanne au Premier ministre concernant la réouverture des établissements de Martinique, qu’il(elle) provoquerait un tollé à 7000 kms de là.

Les réseaux sociaux, les nouveaux juges de la société du contentement de soi, ont immédiatement fustigé le racisme de la plus ancienne chaîne de télévision généraliste nationale française. La photo publiée sur le Twitter de TF1 a indigné nottament la journaliste Catherine Gonier-Cléon.

« Non TF1 la Martinique n’est pas un pays sous-développé. Nos « chères têtes noires » ne bénéficient pas de tables de l’UNICEF. Et les élèves ne semblent pas malheureux. Ou juste parce qu’il n’y a pas de frites à la cantine parfois ! Car la Martinique est un territoire français ».

Une déclaration likée à plus de 6 500 reprises.

Nous savons tous le peu de cas que font les médias nationaux des Outre-mer. Nous y avons consacré de nombreux articles. Le 1er ministre lors de sa dernière intervention télévisée les a présentés dans le mauvais sens. Pas d’excuses. Mais l’affaire TF1 entraîna l’intervention d’Harry Roselmack.

« Ce matin, je me suis réveillé avec la mauvaise surprise d’un début de polémique au sujet d’un tweet TF1LeJT. Reprenant la déclaration du Président de la Collectivité Territoriale de Martinique…, ce tweet est illustré par une photo surprenante : au premier plan, deux fillettes noires qui n’ont certainement pas l’âge d’être au collège et au second plan, la salle de classe avec des tables siglées UNICEF…

Le journaliste qui a rédigé le tweet se rend sur une plateforme en ligne d’agence de presse pour trouver la photo qui illustrera son post. Il tape les mots clefs « Martinique » et « école ». Cette photo s’affiche en vignette sur son écran. Trop petite pour que ni l’âge des enfants, ni la mention UNICEF sur les tables n’attirent son attention. Cette photo apparaît car elle est rattachée à l’information suivante dans la base de données consultée : une école haïtienne a bénéficié de fournitures scolaires envoyées par le rectorat de la Martinique. Toujours est-il que personne ne voit la discordance entre la photographie et l’information qu’elle illustre avant la mise en ligne ».

Nous avons donc le fin mot de ce couac. Mais tout cet emportement, nous interroge.

Catherine Gonier-Cleon aurait-elle été aussi intransigeante avec le JT de France 2 ?

Ces enfants ont-ils l’air malheureux ?

En quoi serait-ce un scandale que des tables soient livrées par l’UNICEF en Martinique alors que la Croix Rouge livre de l’eau en Guadeloupe ?

Et dernière question, si l’UNICEF nous envoyait des masques, les refuserions-nous en attendant ceux de l’État ?

Pour finir quelques chiffres qui restent d’actualité.

« Car la Martinique est un territoire français ».

Previous post

Pourquoi n’avons-nous pas de leaders aux Antilles, Coronavirus ou non ?

Next post

Accompagnement des rectorats et universités des Antilles-Guyane et de 2 EHPAD

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *