Société

LTOM sur France 3 fait moins bien que sur France Ô

La ville religieuse de Mayotte pleure ce soir… Le lycée plus au Nord est endeuillé : un gamin s’est fait lapider à mort par d’autres enfants…

Une chose incroyable dans une île fraternelle. En face au bout de la mer, il y a le Mozambique, puis la Tanzanie, enfin, toute cette partie continentale qui parle swahili.

Près de là, un sociologue français, universitaire, anti-colonialiste, pérorait sur la protection nécessaire et vitale du shimaore, langue de Mayotte, pour empêcher qu’elle ne s’éteigne face au français, nécessairement « colonial ».

Une fois les applaudissements éteints, un journaliste lui fit remarquer qu’il y avait 600 millions de locuteurs en swahili et que Mayotte n’était pas le recoin d’un outremer français, mais la partie bantoue, africaine, d’une France grandie par son Outremer mais jamais un directeur régional de France Télévisions n’est allé négocier l’achat ou la coproduction de séries en swahili auprès de la télé publique tanzanienne ou kenyane, voir zanzibarite…

Celui qui vient d’être nommé, réunionnais, se contentera certainement d’une villa sur la Petite Terre et d’aller au boulot comme on va au bureau alors que Mayotte est un pari génial pour l’avenir si on s’en donne les moyens.

Le nouveau directeur, évacué précipitamment de son poste en Martinique, relaiera certainement la vision colonialiste et réelle du directeur de la Réunion, quasi-centenaire de la télévision…

Les stations Première ne vont pas bien. L’Info se délite. A la Réunion, justement toujours pas de service des sports crédible dans une île où sont représentées la quasi-totalité des fédérations sportives françaises et où le Sport est une religion, derrière la voiture…

En Martinique la directrice éditoriale est muette et invisible. Il faut dire qu’elle a une idée assez vague du boulot. Elle n’a d’expérience professionnelle qu’une période journalistique  confuse en Nouvelle-Calédonie et a été embauchée par sa copine devenue directrice régionale…

Du coup pour lui faire de la lumière, la directrice régionale a supprimé tous les autres postes de cadres de l’Info : internet, caraïbes… Ça favorise les rapports humains.

En Guadeloupe, la rédaction est remontée comme un coucou suisse contre le rédacteur-en-chef pour un ensemble de projets rédactionnels non-écrits et passablement flous… La Guadeloupe est un endroit charmant, dont la directrice invisible devrait être nommée directrice générale exécutive de France Ô les Premières, pour d’autres raisons que professionnelles…

Elle a réussi le tour de force de supprimer des postes d’encadrement dans la rédaction pour remplacer ces fonctions utiles, voire vitales, par quelques immatures encartés qui font le job sans statut et sans être payés ! Des faisant fonction d’Adjoint clandestins ! Quelle cuisine !

Ça promet à Malakoff où l’émission LTOM, diffusée à 8h40 sur France 3 a fait le score grandiose de 37 000 téléspectateurs, beaucoup moins qu’à France Ô, qui n’était rien et beaucoup moins que le JT outremer qui a rassemblé 170 000 téléspectateurs sur France 3, score ridicule pour une chaîne nationale qui doit être vue, potentiellement par 67 millions de français…

Un score dépassé par le journal des outremers en radio sur France Inter le matin à 5h… A tel point qu‘on se demande si finalement, la visibilité des outremers en France, ne serait pas mieux assurée par une radio nationale des outremers en métropole que par des rogatons télévisuels… Mais bon avant d’avoir des idées et des moyens à Malakoff, il faudrait que le vaisseau arrête de couler…

Son chef de pirogue, on n’ose pas dire capitaine, Walles Kotra est aux abois. Il cherche à combler les postes disponibles en outre- mer avant d’être débarqué par la présidente lassée de ses frasques.

Après avoir essuyé un refus poli d’un cadre métropolitain de FranceInfo qu’il voulait placer en Nouvelle-Calédonie, il vient d’enregistrer un second échec : Le tout nouveau Directeur des Antennes du Pôle outre- mer a décliné lui aussi  la proposition d’être Directeur régional à Nouméa…

Proposer en septembre le poste à Laurent Corteel nommé à Malakoff en Mars démontre la fébrilité de celui qui est rentré dans l’Histoire comme le plus grand fossoyeur de l’outre-mer.

C’est aussi lui, le militant de la Kanaky indépendante, qui a nommé le plus de non-ressortissants d’outremer aux postes à responsabilités à Malakoff…

Il reste deux postes de directeurs régionaux disponibles : Nouvelle-Caledonie et Guadeloupe  puisque, donc, il y a de la promo dans l’air pour la directrice de Guadeloupe 1 ère…

Aux dernières nouvelles, Gerald Prufer, martiniquais toujours debout et reconnu, est devenu Médiateur des programmes de toutes les chaînes de France Télévisions. Il a fait sa rentrée lundi au Siège, la Grande Case des bords de Seine …

Mais tout cela va-t-il durer ? Ce racisme ? Cette gabegie ? Cette nomenklatura qui se distribue les postes ? Sans talents, sans projets, sans argent pour investir …

Les eaux du lagon ont le goût salé des larmes amères

 

Blog ADAP Association de Défense de l’Audiovisuel Public

Previous post

P. Balkany bousculé par des membres de la ligue de défense noire ? L'autre version

Next post

Martinique 1 - Guadeloupe 1 pour calmer le jeu...

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *