Société

Loic Liber : ne pas l’oublier !

Le 15 mars 2012 à Montauban, trois militaires, Abel Chennouf, Mohamed Legouad et le caporal-chef Loïc Liber étaient la cible de Mohamed Merah.

Si Loïc Liber a survécu au contraire de ses deux camarades, il est depuis tétraplégique et réside à l’Institution nationale des Invalides à Paris.

À l’occasion de la 2ème journée nationale des blessés de l’armée samedi 23 juin, mobilisant toute l’armée de Terre, aussi bien en province, qu’en outre-mer et à l’étranger, autour du thème : « Ma famille est ma force », Emmanuel Macron a rendu visite aux pensionnaires de l’INI dont Loïc Liber.

Loïc est soutenu par l’association Le canal de vie qui a organisé en mars dernier une course entre Castelsarrazin et Bordeaux. Héros discret, Loïc lutte au quotidien contre la barbarie avec comme objectif de revenir un jour en Guadeloupe. « Le plus dur serait, comme tant de blessés qu’il tombe dans l’oubli ».

Previous post

Quatre députés en faveur d'un amendement spécifique pour la Réunion

Next post

Mise en garde contre les effets dévastateurs d’une réduction des fonds POSEI

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *