Divers

Ils ont croisé des chimpanzés avec des humains !

Ilya Ivanovich IVANOV, éminent biologiste russe, a voulu créer L’HOMME-SINGE ! Cela s’est passé en Afrique !

Certains chercheurs ont engendré des créatures qui ont choqué les scientifiques du monde entier. Prenez par exemple Ilya IVANOV, déjà créateur du zébrâne, croisement entre zèbre et âne, et du zubron, croisement entre bovin domestique et bison d’Europe.

Mais cet illustre savant , en 1923, veut aller plus loin. Il obtient l’accord du gouvernement bolchévique , pour effectuer ce croisement entre chimpanzé et humain. Et c’est l’Institut Pasteur, donc la France, qui le laisse tenter l’expérience en Guinée, dans son nouveau centre sur les primates.

Le journal ça m’intéresse de janvier 2018, revient sur cette tentative. «  S’il réussissait ce croisement et parvenait à engendrer une descendance viable, cela signifierait que Darwin avait raison sur le fait que ces deux espèces sont très proches ». Le spécialiste de l’histoire russe Alexandre Etkind revient sur ce fait occulté dans «  Au-delà de l’eugénisme : le scandale oublié de l’hybridation entre homme et singe ». Sur les trois guenons inséminées avec du sperme humain, aucune n’enfantera.

Le savant ne renonce pas. Il programme l’expérience inverse. Inséminer des femmes avec du sperme de chimpanzé !

Suite aux bouleversements politiques en Russie, le savant sera exilé et ne pourra poursuivre ses expériences. Mais aussi incroyable que cela puisse paraître, des candidates s’étaient portées volontaires pour être inséminées avec du sperme de singe !

Les scientifiques nous certifient qu’à l’instar du liger ( croisement entre lion et tigre), le croisement entre deux espèces génétiquement proches est possible. Or l’homme et le singe partagent 99 % de leur patrimoine génétique.

Et savez-vous qu’à court terme des animaux porteurs d’organes humains destinés à la greffe vont être développés ? Les grands singes seraient des porteurs parfaits, mais ils sont tous menacés d’extinction.Durant quatre ans, Juan Carlos Izpisua Belmonte , professeur à l’institut Salk d’études biologiques ( Californie), a implanté avec son équipe des cellules souches humaines dans des embryons de cochons. Une cellule sur 10 000 était de nature humaine.

D’ailleurs des greffes 100 % porcines sont déjà couramment pratiquées pour remplacer des valves cardiaques humaines, les valves porcines étant suffisamment proches pour être compatibles.

Previous post

LE « CARLNAVAL » CONTINUE !

Next post

La Guadeloupéenne Coraline Vitalis victorieuse à la Coupe du Monde d'épée à La Havane

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *