Société

Line LEGRAND monté an filawò

Line, dernière d’une famille de 4 enfants était la petite soeur de l’artiste peintre guyanais José Legrand.
Élève brillante, très tôt elle exprime son appartenance Guyanaise et son aversion contre les injustices. Plus tard Line hait le système reconnu, elle devient une grande révoltée, ce qui lui a valu d’être incomprise.

De 1992 à 2012, elle réalise divers projets pour la Guyane :
– Creation d’une entreprise d’insertion de la jeunesse
– Elle organise des activités périscolaires pour les jeunes défavorisés
– Projet culinaire en produisant ses propres légumes pour cuisiner le Bouyon d’Awara
– Projet de sauvegarde des traditions guyanaises
– Projet de mise en place d’une ferme école sur la commune d’Apatou…

Son histoire en France commence en octobre 2013, mais j’ai connu Line en Juillet 2015, lors de son hospitalisation à l’hôpital Cochin suite à sa grève de la faim devant l’Assemblée Nationale pour obtenir d’être soignée et logée, (article de 97land) car Line qui souffrait d’un diabète avait été amputée d’une jambe.

Nous avons accompagné Line (poète Sdf), plusieurs années dans son périple sur le sol français.
– Hopital Cochin, Hôpital Ambroise Paré à Boulogne Billancourt, (il existe un bel article de nos amis de 97land le premier média qui a osé parler de la situation de Line).
– Goussonville dans le 78 ou elle était hébergée en attente d’un logement.
Pierre Carpentier (un ami Guyanais et moi-même) nous avons passé une journée mémorable ce jour là à Goussonville.

Line nous donnait des nouvelles quand elle pouvait car elle a été victime de plusieurs agressions : vols de portable, Carte Bleue… Mais elle rebondissait à chaque fois.
Début février notre dernière conversation téléphonique, elle m’annonçait son retour en Guyane, elle avait encore des projets elle voulait rebondir à nouveau alors qu’elle était devenue presque aveugle.

La création d’une association pour les plus démunis et handicapés était son dernier projet.

 Le vendredi 5 juin Line s’en est allée avec ses idées et son combat ancré en elle pour sa Guyane… QUELLE TRISTESSE !

 « SA KI KONNÈT MO SAVÉ, MO PA GEN ANNYEN KA PROUVÉ »
LINE LEGRAND LA RÉVOLTÉE
Kolen Serin
Previous post

"Des élus face à un responsable de l’Exécutif qui pratique l’exercice solitaire du pouvoir"

Next post

Nous sommes et nous devons tous nous efforcer d'être des leaders

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *